International

Les lieutenants Kamala Harris et Mike Pence entrent en piste

Présidentielle aux USA

Dans une campagne présidentielle bouleversée par l’annonce que Donald Trump souffre du Covid-19, son vice-président Mike Pence et la colistière de Joe Biden, Kamala Harris, devait débattre hier soir pour la première fois.

La maladie du président américain, alliée aux inquiétudes pesant sur la forme et l’âge de son rival font, cette fois, grimper les enjeux de ce débat entre “lieutenants”. Car le vice-président est aux Etats-Unis le deuxième dans l’ordre de succession présidentielle.

A quatre semaines de l’élection du 3 novembre, la pandémie s’est invitée jusque sur le plateau du débat télévisé à Salt Lake City, dans l’Utah.

Des parois en plexiglas ont été installées pour séparer les deux candidats, et les bureaux où ils prendront place ont été éloignés pour respecter la distanciation physique.

Ex-procureure habituée des réquisitoires acérés, la sénatrice démocrate Kamala Harris, 55 ans, ne devrait pas manquer d’épingler son rival sur la gestion de la pandémie. Mike Pence, 61 ans, est depuis février aux commandes de la cellule de crise de la Maison Blanche chargée de lutter contre la propagation du virus.

Mais cet ex-gouverneur et animateur de radio ultra-conservateur est aussi un orateur discipliné et pourrait, comme lors de son débat vice-présidentiel de 2016, offrir une bonne prestation.

R. I.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer