Régional

La situation liée au Covid-19 est maîtrisable au CHU «Chahid Damerdji-Tidjani»

Tlemcen

Est-ce la fin de l’épidémie à Tlemcen ? Le pavillon 470 du CHU «Chahid Damerdji-Tidjani» de Tlemcen, qui recevait ces derniers mois jusqu’à 120 malades de la Covid-19 pour les soigner, a été totalement libéré, a-t-on appris auprès de M. Mazouni Nasreddine, directeur général du CHU de Tlemcen.

Treize personnes qui restent à ce jour hospitalisées ont été transférées dans des ambulances médicalisées par le personnel médical et paramédical du Samu vers les services des maladies infectieuses et la chirurgie «A» qui sont dotés de réseaux d’oxygène muraux. «Le nombre d’hospitalisations et d’admissions en réanimation est en chute libre.

Le nombre de nouveaux cas déclarés dans ce pavillon, qui s’est retrouvé parfois engorgé, est passé sous la barre des 30, voire des 20 au lieu de 120, il y a quelques semaines. C’est après mûre réflexion que le comité de gestion de la Covid-19 et le conseil scientifique du CHU ont décidé, lors d’une réunion extraordinaire tenue lundi dernier de transférer les malades restants dans le pavillon 470. Mais cela ne veut pas dire qu’il faut relâcher la vigilance et que l’épidémie est derrière nous. Même si les voyants sont au vert, il faut être prudent.

Le personnel médical et paramédical, les agents administratifs et ouvriers professionnels doivent conserver l’habitude du respect des mesures de prévention instaurées depuis le début de la pandémie dans le CHU », a indiqué le DG du CHU de Tlemcen. Il faut rappeler que la prise en charge des malades de la Covid-19 était assurée par des équipes médicales et paramédicales du CHU et de tous les établissements de santé de la wilaya, qui se relayaient à tour de rôle toutes les 24 heures, selon un tableau de garde mensuelle bien établi pour parer à toute absence ou défaillance.

Selon le responsable du CHU de Tlemcen, quelque 280 soignants, agents administratifs et ouvriers professionnels ont été infectés par virus. Notre interlocuteur a fait savoir que des travaux sont en cours pour la réalisation des tuyauteries du réseau d’oxygène dans ce pavillon 470 et d’une plateforme en béton pour installer un évaporateur d’oxygène, d’une capacité de 10.000 litres, ce qui va permettre d’offrir des quantités d’oxygène médical à tous les services de ce grand hôpital.

Par ailleurs, une opération de désinfection sera engagée dans le bloc 470, pour assurer les meilleures conditions d’hygiène possibles aux patients et personnel médical et paramédical des services de traumatologie, neurologie, dermatologie, rééducation fonctionnelle et l’unité d’imagerie par résonance magnétique (IRM), qui vont reprendre leurs activités après l’achèvement des travaux de réhabilitation de ce pavillon.

Dans le même sillage, l’on apprend qu’un programme est en cours pour le transfert des deux spécialités d’oncologie médicale et la médecine nucléaire vers le centre de lutte contre le cancer de Chetouane. Selon M. Mazouni, les consultations des malades cancéreux ont démarré au niveau de centre anti-cancer.

R. R.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer