International

Guterres appelle à des progrès dans le processus de paix en Libye

Profitant d’une accalmie dans les combats

Le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a appelé lundi dernier à des progrès dans le processus de paix en Libye, profitant d’une accalmie dans les combats.

“Les développements récents représentent une rare occasion de prendre de réels progrès dans la recherche de la paix et de la stabilité en Libye. Nous devons la saisir”, a-t-il déclaré lors d’un événement de haut niveau sur la Libye coprésidé par les Nations Unies et l’Allemagne.

Guterres a appelé tous les Libyens à continuer à œuvrer en faveur d’un cessez-le-feu durable, à contribuer de manière constructive au Forum du dialogue politique libyen, facilité par l’ONU, et à toujours agir dans les intérêts du peuple du pays avant tout.

Les engagements pris lors de la Conférence de Berlin sur la Libye en janvier doivent être respectés et mis en œuvre. Cela inclut la mise en œuvre intégrale et inconditionnelle de l’embargo sur les armes du Conseil de sécurité, a-t-il dit. Les livraisons d’armes à l’étranger et tout soutien militaire doivent cesser immédiatement.

Le chef de l’ONU a demandé des efforts conjoints pour restaurer la capacité de la Libye à fournir des services de base et garantir la sécurité de sa population, dont les conditions de vie ne cessent de se détériorer, non seulement en raison du conflit, mais aussi en raison d’une mauvaise gouvernance et d’une corruption endémique.

Il a demandé la levée immédiate, permanente et inconditionnelle du blocus sur la production et les exportations pétrolières du pays, qui a eu un impact paralysant sur l’économie.

Les réseaux criminels de traite des êtres humains à travers le pays doivent être démantelés immédiatement. Les réfugiés et les migrants détenus dans des conditions inhumaines devraient être libérés et hébergés dans un abri sûr, a-t-il recommandé.

Les Nations Unies continueront de diriger et de faciliter un dialogue ouvert pour renforcer la stabilité, la sécurité et l’unité nationale entre les parties libyennes, avec le soutien de la communauté internationale, a-t-il conclu.

R I

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer