EconomieFlash-infola une

Ouverture de l’espace aérien aux privés:Lazhar Hani:” une décision politique irrévocable”

Le ministre des Transports, Lazhar Hani, a confirmé que la décision de créer une société publique de transport aérien qui s’occupe des lignes internes a été prise en vu des difficultés rencontrées par la compagnie aérienne dans la gestion des transports internationaux et nationaux, indiquant que l’ouverture de l’espace aérien aux privées est une décision politique irrévocable.

Le ministre des Transports a expliqué au Forum de radio algérien ce lundi que Air Algérie n’a pas les capacités de couvrir la demande au niveau de 36 aéroports situés sur le vaste territoire national dans lequel le transport aérien occupe un rôle stratégique, et c’est pourquoi , le ministre a tenu a affirmé que le président de la République a décidé de créer une société publique nationale qui prendra en charge le transport aérien au niveau des Aéroports interne.

Le ministre des Transports a souligné que le secteur de l’aviation est ouvert pour le privée au niveau des lignes aériennes nationales et internationales, avait décidé de créer une société nationale pour assurer le transport aérien au niveau des aéroports nationaux. Cette  décision de créer une société de transport public aérien  interne est due principalement  aux difficultés rencontrées par la compagnie  nationale dans la gestion des transports internationaux et nationaux.

Concernant l’ampleur des pertes du secteur des transports dues à la pandémie Corona, le montant  n’a pas encore été comptabilisé jusqu’à l’heure actuelle. Dans le même contexte, le ministre des Transports a déclaré qu’une cellule ministérielle travaille sur le décompte des pertes et l’indemnisation des personnes touchées. Dans ses déclarations, le ministre a également révélé que l’Algérie n’est pas prête à rouvrir le métro et les transports inter-wilaya, en raison de la situation sanitaire qu’elle traverse.

Dans ses déclarations, le ministre a également révélé que l’Algérie n’est pas prête à rouvrir le métro et les transports inter-wilaya, en raison de la situation sanitaire qu’elle traverse.

à la même occasion , Hani Lazhar a révélé, que le coût de réalisation du port Centre de Cherchell devra osciller, selon l’évaluation initiale du projet, entre 5 et 6 milliards USD.

IL  a fait savoir que le coût du projet du port Centre d’El Hamdania (Cherchell) devra couter, selon l’étude préliminaire du projet, entre 5 et 6 milliards USD et sera raccordé à la ligne ferroviaire” s’étendant jusqu’aux capitales des pays africains situés aux frontières Sud du pays.

Cette structure stratégique se chargera du traitement de 6,5 millions de conteneurs et 25,7 millions tonnes de marchandises/an et sera destinée au commerce national maritime, tout en étant un axe d’échanges au niveau régional, a-t-il poursuivi.

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, qui avait ordonné, lors d’un conseil des ministres tenu fin août dernier, l’intensification des contacts avec le partenaire chinois chargé de la réalisation, a consacré, lors d’une séance de travail tenue le 24 septembre dernier, un volet dédié à l’examen des détails de ce projet.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer