Sport

ASO Chlef : huit nouvelles recrues, mais toujours pas d’entraîneur

L’ASO Chlef, qui a vécu une première saison très difficile en Ligue 1 lors de l’exercice écoulé, a déjà recruté huit joueurs mais sa direction n’a toujours pas engagé un nouvel entraîneur pour pallier le départ de Samir Zaoui.

Le club vient d’ailleurs d’enregistrer l’arrivée de sa huitième recrue, à savoir l’attaquant Bouguettaya, en provenance de l’USM Bel-Abbès. Auparavant, cette formation, qui fait face à d’énormes problèmes financiers, a engagé les joueurs Maherzi, Nehari, Medah, Benbrahim, Khatir, Zaanoun et Lakour. En revanche, l’ASO a vu le départ de pas moins de 11 joueurs : Ledraâ, Dembele, Benamrane, Larbi Aïssa, Boussaïd, Benkablia, Kaddour Cherif, Kaibouaâ, Djahel, Fellahi et Benotmane.

Cela impose à la direction du club de poursuivre encore son opération de recrutement pour faire face à la longue saison qui attend son équipe, puisque la prochaine édition du championnat s’étalera sur 38 journées, après le changement intervenu au niveau du système de compétition. Mais dans les milieux de l’ASO, l’on reproche aux dirigeants d’avoir mis la «charrue avant les boeufs».Selon ces avis, il était plus rationnel d’engager d’abord un entraîneur pour l’associer à l’opération de recrutement. Mais il s’avère, selon ces mêmes sources, que l’aspect financier est pour beaucoup dans l’échec de la direction, jusque-là, à désigner un nouvel entraîneur en remplacement de l’ancien défenseur international, Zaoui, qui a dirigé la barre technique lors des deux dernières saisons, avec à la clé une accession parmi l’élite à l’issue de l’exercice 2018-2019.

Les difficultés rencontrées pour engager un nouveau coach retardent naturellement l’entame de la préparation de la nouvelle saison, sachant que le coup d’envoi de cette dernière est prévu pour le 20 novembre prochain, et ce, après que la précédente a été suspendue à la mi-mars pour cause de pandémie de coronavirus, rappelle-t-on.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer