Sport

Aït-Nouri quitte Angers pour Wolverhampton

Rayan Aït-Nouri, 19 ans, le jeune latéral gauche d’Angers, va découvrir la Premier League avec Wolverhampton, ont annoncé les deux clubs, sous la forme d’un prêt avec option d’achat. Selon la presse britannique, l’option a été fixée à 20 millions de livres (environ 22 M EUR actuellement), ce qui en fera, si le montant est confirmé et si la livre se maintient à son niveau actuel, la 2e plus grosse vente pour le club angevin après celle de Jeff Reine-Adélaïde à Lyon (pour 25 M EUR). «Je suis ici pour montrer à tout le monde ce dont je suis capable, à l’entraîneur, à mes coéquipiers et aux supporters», a déclaré Aït-Nouri sur le site de Wolverhampton, actuellement 13e du championnat anglais. «Je compte m’installer dans ce club aussi rapidement que possible et (…) jouer autant de matches que possible en Premier League, parce que c’est un championnat où l’on rêve de jouer», a ajouté le jeune défenseur au profil idéal pour les Wolves, dont l’entraîneur Nuno Espirito Santo apprécie les latéraux offensifs.

Vendredi, l’entraîneur d’Angers Stéphane Moulin, qui avait déjà vu partir sa sentinelle Baptiste Santamaria pour Fribourg (D1 allemande), avait confirmé avec regret qu’Aït-Nouri était sur le départ. «Ta gentillesse, ton implication, ton talent… C’était un privilège de te voir grandir sous nos couleurs, Rayan. Nous te souhaitons le meilleur chez les Wolves. Régale-toi en Premier League», a salué le club angevin dans un communiqué dimanche soir. Repéré un peu par hasard, Aït-Nouri est arrivé à Angers en 2016 et, malgré plusieurs blessures, a vite gravi les échelons avec un premier contrat professionnel à l’âge de 16 ans et demi, une intégration au groupe professionnel à 17 ans et plusieurs convocations dans les équipes de France de jeunes.

Mais il a dû attendre la saison 2019/2020 pour s’imposer sur le terrain à Angers, avant un arrêt brutal en janvier à cause d’une fracture de la mâchoire. Testé positif au coronavirus fin août, il n’a repris la compétition qu’il y a deux semaines.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer