Café-info

Milat : « L’amendement de la Constitution, premier pas de la réforme en Algérie »

Le coordinateur du CNES a affirmé que l’amendement constitutionnel soumis au référendum populaire le 1er  novembre prochain constitue “un premier pas de la réforme en Algérie et la première station du changement dans les divers domaines politique, économique et social”.

Milat a considéré que l’amendement constitutionnel est une “importante étape en ce moment charnière que vit le pays”.

Après avoir relevé que l’amendement de la Constitution “permettra de bâtir un Etat puissant et moderne sur la voie des pays avancés”, il a indiqué que la conjoncture actuelle “exige de prendre conscience de la nécessité de renforcer l’unité nationale et la confiance entre toutes les composantes de la société et de consolider la cohésion sociale”.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer