Régional

Le wali inspecte des projets d’intérêt général

Guelma

Le wali de Guelma, accompagné du président de l’APW, a effectué, dernièrement, une visite de travail dans la daïra de Hammam Debbagh, inspectant certaines opérations liées au développement local sur les secteurs de la Santé, des Travaux publics et se l’Urbanisme.

La délégation s’est arrêtée au premier point inscrit à l’ordre du jour, relatif à l’état d’avancement des travaux de dédoublement du CW 122, reliant le chef-lieu de daïra à la RN 20, sur une distance de 6 km, mobilisant une autorisation de programme de 460 millions DA.

La lecture de la fiche technique du projet exprime un taux de réalisation de près de 55% qui fut désapprouvé par le wali doutant du respect des délais contractuels eu égard au volume des travaux restant à réaliser et l’approche de la saison des intempéries. « Vous êtes en retard à ce stade et c’est inadmissible de pénaliser un site touristique en perturbant longtemps le flux de circulation sur sa voie de communication fondamentale ».

Les travaux d’améliorations urbaines sur la cité du «5-Juillet- 1962» et l’artère principale de la ville, couverts par une cagnotte financière de l’ordre de 940 millions DA, accusent aussi des retards par rapport aux délais contractuels et provoquent des désagréments aux riverains.

Le wali a instruit fermement les responsables de relever la cadence des travaux, tout en veillant au respect des délais contractuels et de la bonne qualité des ouvrages. Cela n’a pas empêché la triade, maître de l’ouvrage – maître d’œuvre – entreprise de s’évertuer dans une gymnastique mal inspirée pour filigraner des justifications impromptues ou des contraintes autour des travaux supplémentaires, les enquêtes parcellaires, les déplacements des réseaux, les engagements d’avenants, les intempéries et autres subterfuges tendant à contourner l’ire du wali et escamoter ainsi les turpitudes des uns et des autres.

L’on ne se doute pas que l’heure est au labeur et à l’effort en sueur, pour rester en phase avec les perspectives prometteuses de notre renouveau national, focalisant l’intérêt sur un développement soutenu et durablement équilibré.

Sur le chantier de réalisation d’un hôpital d’une capacité de 60 lits, doté d’une autorisation de programme sectorielle de 1.356 millions DA, le wali a constaté l’état d’avancement des travaux entamés depuis le 20 mars 2020 mais se situant encore dans les infrastructures des sous-sols et à l’adresse de l’entreprise présente, le wali dira : « Vous avez un délai contractuel de 24 mois, je vous demande d’être au rendez-vous du 20 mars 2022 pour la réception de cet équipement public. Il n’y aura ni extension de délai ni réévaluation ».

La messe a été dite. Dans l’agglomération Ain Ragba et les hameaux environnants, le chef de l’Exécutif a inspecté les chantiers d’améliorations urbaines et autres travaux de désenclavement de cette contrée très reculée.

Les responsables ont été instruits d’achever ces opérations au 31 décembre 2020. Cette visite a été aussi l’occasion pour le wali d’aller à la rencontre des citoyens et d’écouter attentivement leurs doléances majeures, notamment sur l’habitat rural, le désenclavement, l’eau potable et l’énergie. Dans ses propos le chef de l’Exécutif a mis le ton apaisé et ouvert pour rassurer ses interlocuteurs sur la pleine prise en charge de toutes leurs préoccupations, dans le cadre des actions spécifiques destinées aux zones reculées et zones d’ombre, qui sont couvertes par le FGSCL, tendant à favoriser l’amélioration des conditions de vie des citoyens. Il exhorta les habitants à s’organiser pour mieux faire parvenir leurs préoccupations et à s’exprimer librement sur toutes les insuffisances, tout en restant imprégnés de la notion de citoyen, en tant que récepteur et acteur dans la cité, car la pleine et entière citoyenneté, s’exprime dans le respect de la complémentarité entre les droits et les devoirs.

R. R.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer