Economiela une

Industrie de l’emballage et du packaging en Algérie: préparation d’une carte numérique pour les opérateurs économiques

L’enquête menée par la commission des activités de conditionnement de la Confédération des employeurs nationaux algériens sur le marché et les métiers de ce secteur en Algérie a abouti à la création d’une carte numérique qui sert de référence aux investisseurs productifs et aux revendeurs exportateurs, selon un communiqué de la Confédération.

Cette étude vise à identifier, renforcer et démocratiser les métiers de l’emballage, et préparer une carte disponible pour les commerçants économiques actifs dans ce domaine sur le site Internet de la Confédération sur Internet, ajoute-t-il, de la même source.

Par ailleurs, le comité a tenu à maîtriser, à travers cette étude, un riche programme de travail visant à apporter l’expertise et le soutien nécessaires aux décideurs dans le domaine de l’industrie de l’emballage et de l’emballage, ainsi que diverses informations et données sur cette activité et ses évolutions.

Cette étude, qui a été menée avec le soutien et le parrainage du groupe “Maghreb Emballage”, permet aux entreprises de production de suivre la situation du marché et de mettre en évidence leurs évolutions à moyen et long terme. Elle fournit également des données et des indicateurs aux entreprises exportatrices locales pour leur permettre d’identifier les marchés cibles selon la déclaration de la Confédération.

Cette étude, ajoute la même source, s’inscrit dans une vision claire du développement du secteur de l’emballage, qui connaît un développement continu, car divisé en plusieurs axes, qui sont «l’identification des acteurs de terrain», et «la connaissance du fonctionnement des producteurs, importateurs et distributeurs d’emballages», en plus de établir des “cartes de la majorité des producteurs de la filière en Algérie”, constamment mises à jour.

La carte disponible pour les revendeurs économiques actifs dans le domaine de l’emballage jusqu’à présent comprend 197 entreprises opérant dans 26 États, selon le communiqué.

D’autre part, l’étude a conclu que le “polyéthylène” et le “polypropylène” sont les deux matières premières les plus importées par les entreprises actives dans le domaine de l’emballage, alors que nous constatons que seulement 9 pour cent des entreprises exportent leurs produits.

 Le processus d’approvisionnement en matières premières – selon l’étude – est une contrainte pour 34% des entreprises, seulement 27% des entreprises recyclent et 58% déclarent que les matières premières ne sont pas disponibles localement.

 En ce qui concerne la commercialisation après avoir quitté les usines, l’étude a révélé que 68% des entreprises (grossistes, importateurs et détaillants) déclarent se parrainer pour la distribution de leurs produits.

Cette tendance qualitative a récemment connu un recule , car le secteur a été gravement touché par la crise sanitaire mondiale causée par la pandémie de Covid-19.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer