Flash-infola uneNational

Tebboune: “l’ère de la bureaucratie est révolue”

Le président de la République, Abdelmadjid  Tebboune, a souligné aujourd’hui, samedi, que l’ère des obstacles bureaucratiques est révolue.

Lors du lancement des travaux de la Conférence nationale des startups, “Algeria Disrupt 2020”, qui ont débuté aujourd’hui samedi à Alger, sous la présidence du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, en présence du Premier ministre Abdelaziz Djerad et des membres du gouvernement, Tebboune a annoncé des nouvelles mesures qui seront mises en place par le gouvernement pour soutenir l’écosystème des jeunes pousses, notamment le lancement officiel du Fonds d’investissement des startups, ainsi que le nouveau cadre réglementaire dédié à ces entreprises.

Organisée par le ministère délégué chargé de l’Economie de la connaissance et des startups, cette conférence se tient au Centre international des conférences (CIC) dans l’objectif de créer un espace d’échanges et de débat autour des questions en relation avec ces entreprises et les moyens de leur développement en Algérie, le président a affirmé qu’à travers la mise en place d’un nouveau système permettra aux porteurs de projets innovants  de réaliser leurs projets dans un climat stable et sans problème.  

Il a fait savoir que « les jeunes entrepreneurs pourront être autorisés à créer leurs entreprises sans registre de commerce ». Dans ce même contexte, le chef de l’état a annoncé « le création d’un fond d’aide dédié à ces start-up », mais aussi « le mise en place de mesures financières et juridiques pour créer un écosystème favorable à ces entreprises naissantes ».

Comme il a annoncé l’exonération fiscale au profit des entreprises innovantes , ainsi que les facilitations disponibles pour obtenir des biens immobiliers pour créer des incubateurs et des accélérateurs d’entreprises, en raison de l’importance qu’ils ont pour accompagner les startups car elles sont l’organisme qui garantit tout le soutien matériel et logistique.

Le Président de la République a souligné la nécessité d’encourager les jeunes créateurs qui veulent réalisés des projets.

Le Président de la République s’est dit fermement convaincu que l’Algérie à une grande capacité pour  se positionner comme un leader dans ce domaine grâce à la jeunesse et à la formation et l’ouverture qu’elle possède sur son environnement.

Le président de la République a appelé à relever le défi du changement et à être pleinement conscient de la nécessité de cadrer les programmes et d’une ouverture totale à la technologie, aux marchés mondiaux et à l’économie numérique.

Le président Tebboune a ajouté: “notre pays a su, dans ses moments les plus chers et décisifs, trouver en son peuple une industrie de gloire et de force pour relever les défis.”

Près de 1.000 participants ont prit part à ce rendez-vous, entre startups, incubateurs, représentants d’institutions gouvernementales et financières, opérateurs économiques, experts, associations, universités et centres de recherches.

Trois panels seront organisés dans le cadre ce cette conférence autour des thématiques en relation avec le cadre juridique, le capital risque “venture capital” et les incubateurs/accélérateurs.

Articles similaires

Un commentaire

  1. Mr le président de la republique, Mr Tebboune,
    C’est avec joie que je viens lire votre intervention à la conférence StarUp , et par les recommandations fermes sur”” ERE SUR LA BUREAUCRATES EST REVOLUE””.
    MRien le président, Nous vous demandons avec bienveillance de nous aider sur le cas de ma fille qui est actuellement à l’Universitem de blIda comme MAÎTRE DE CONFERENCEINTE CLAUDE “A”.
    ELLE A PRÉPARÉE TOUT UN DOSSIER FICELÉ POUR ACCÉDER AU GRADE MÈRE DE CONFERENCE CLASSE””B”.
    Notre fille qui est docteur d’état en biologie spécialité micrô biologie ,elle a fait ses publications internationales en Europe et aux États unis dans des grands journaux scientifiques.
    Notre fille ne cesse de courrier partout pour avoir ses droits légaux scientifiques
    A l’université c’est l’anarchie.
    Il faut frapper pourque les temps de la bureaucraties change .
    Merci de votre comprehension mr le Président,
    Dr Eddaikra Attika
    M très de conférence de biologie UNIVERSITÉ DE BLIDA.
    LE PÈRE DE LA VICTIME DE LA BUREAUCRATIES
    LE MOUDJAHID
    EDDAIKRA FRERES DE DEUX MARTYRS DE LA RÉVOLUTION ALGERIENNE .
    VIVES LES CHOUGADA , VIVE LA REPUBLIQUE, VIVE LE PRÉSIDENT TEBBOUNE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer