Culture

Algérie secrète, Un regard qui fait du bien

Programmée par la chaine  «Voyage»

Pour une fois un regard médiatique neutre, sans connotation politique ou idéologique, est porté par une chaîne française, «Voyage» en l’occurrence, sur notre pays. 

Et de quel type d’émission s’agit-il? Eh bien, c’est une série documentaire-découverte intitulée «Algérie secrète», une sorte de guide de voyage «séduisant», autrement dit qui porte un regard à caractère «touristique et culturel», avec tout ce que cela comporte comme volets social, historique, civilisationnel sur l’un des pays -paradoxalement- les moins connus de la planète sous l’angle médiatique, à savoir l’Algérie au quotidien. Ce qui est remarquable, depuis deux épisodes hebdomadaires jusque-là visionnés, c’est que, nous semble-t-il, c’est-là un regard plutôt neutre, loin des clichés habituels, en tout cas sans connotation politique ou idéologique. C’est donc ce regard-là qui est porté sur notre pays et on ne peut que s’en réjouir d’autant que ce qui est montré est très proche de la réalité, sereine et bouillonnante à la fois. D’habitude, faut-il le souligner, on a été rarement «servi» en la matière, bien entendu en tant qu’Algériens indépendants.

S’agissant du contenu de la série dont, rappelle-t-on, on n’a pour l’instant visionné que deux épisodes, on devine aisément une sorte de virée touristique et culturelle à travers le pays, avec bien sûr beaucoup de haltes, notamment dans les grandes villes : Alger, Tipasa, Oran, Constantine, Tlemcen, Bejaia, etc. et en Algérie profonde, en l’occurrence les Aurès. A tout seigneur tout honneur, la virée algérienne a commencé, dès le premier épisode, avec la capitale où la caméra s’est baladée un peu partout à travers l’agglomération urbaine ; et bien évidemment dans l’incontournable Casbah, classée, faut-il le rappeler,  patrimoine de l’humanité par l’Unesco en 1982. La Casbah donc, où grâce à un guide local s’exprimant en anglais mais avec une postsynchronisation en français, des riverains ont été approchés, quelquefois interviewés et filmés dans leurs activités quotidiennes. Bref, jusque-là on a eu droit à une Algérie de La Casbah au quotidien, sans clichés, avec ses gens humbles, travailleurs, sereins. Bref, à une Algérie dans ses joies comme dans ses peines…

Puis ce fut le tour du Jardin d’Essai qui abrite des espèces végétales rarissimes et où le même guide -commentaire à l’appui- s’est fait un plaisir de montrer du doigt le fameux et non moins mythique arbre, dans le parc tout aussi mythique du Hamma, arbre donc, qui a servi de gite à Tarzan, sa compagne Jane ainsi qu’au chimpanzé femelle dénommé «Sheeta». Faut-il savoir -ou le rappeler-  que c’est dans ce lieu  légendaire -qualifié en son temps par l’écrivain André Gide de «plus beau jardin du monde»- qu’a été tournée, en 1932,  la toute première version du film  Tarzan, dont le rôle a été campé par l’acteur américain Johnny Weissmuller ?

Passons sur les autres sites algérois, pourtant très nombreux -est-ce dû à la limite horaire de l’épisode en question ?- mais dont l’absence et/ou le bref survol ont été compensés par le fait qu’il ne fallait surtout pas oublier un fait notoirement connu : La Casbah a principalement  abrité la célébrissime «Bataille d’Alger», un épisode flamboyant qui a permis de faire connaître au monde entier la guerre que menait l’Algérie pour son indépendance  et dont se sont inspirés, non seulement de nombreux réalisateurs de films dont l’Italien Gillo Pontecorvo, mais aussi d’autres résistants alors en lutte pour l’indépendance de leur pays à travers la planète. Quoi qu’il en soit, pour celles et ceux qui ont éventuellement raté les deux premiers épisodes, il reste la possibilité de les visionner sur You Tube et là, ça vaut vraiment le coup. En attendant, rendez-vous est pris chaque dimanche pour les prochains épisodes sur la chaîne «Voyage»

«Algérie Secrète», série documentaire-Découverte  réalisée par Ian Sciacaluga, produite en 2019 en Angleterre  et programmée par la chaîne «Voyage» tous les dimanches à 19h 55, heure algérienne. Durée 50mn

R C

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer