Economiela une

Eau: création d’une commission pour équiper les grandes infrastructure hydrauliques de sources d’alimentation énergétique

Le ministre des  Ressources en Eau, Arezki Berraki, a affirmé ce lundi qu’une commission sera incessamment mise en place afin d’évaluer les moyens et les opportunités disponibles pour équiper les grandes infrastructure hydrauliques de sources d’alimentation énergétique renouvelables.

Lors d’un point de presse, en marge d’une réunion avec le ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, Chems Eddine Chitour, en présence de cadres des deux secteurs et de représentants de Sonelgaz, M. Berraki a fait savoir qu’une commission sera incessamment mise en place, qui a pour but d’évaluer les moyens et les occasions disponibles pour renforcer les grandes infrastructure hydrauliques. Selon le ministre, il s’agit également de réhabiliter un certain nombre d’équipements de production hydro-électrique à l’arrêt. “Nous avons des équipements hydro-électriques à l’arrêt que nous pouvons réhabiliter et remettre en service”, a-t-il estimé.

Concernant  les transferts d’eau et les barrages notamment étant de grands consommateurs d’énergie, “nous avons convenu de mettre en œuvre un plan de travail pour revoir l’efficacité énergétique et réduire les dépenses des entreprises responsables de ces infrastructures”, a expliqué M. Berraki.

Pour sa part, M. Chitour, a fait savoir que l’objectif de ce projet est de faire un état des lieux et une évaluation des potentialités existantes en termes de production énergétique à partir du renouvelable. Cela passera, a-t-il indiqué, par “la revitalisation des petites centrales hydro-électriques”.

Le ministre de la Transition énergétique a mis l’accent sur la nécessité de mettre en place des mécanismes pour “consommer moins en consommant mieux”.

“Il s’agit de savoir ce qui est possible de faire avec les barrages actuels pour trouver un mécanisme permettant d’intégrer des centrales hydroélectriques. On peut éventuellement lancer une étude avec l’université algérienne”, a-t-il suggéré au cours de cette réunion.

De plus, M. Chitour a souligné la nécessité de s’orienter vers le concept d’auto-consommation. C’est-à-dire, permettre au citoyen de produire sa propre énergie à travers des kits solaires et même recueillir l’eau des pluies pour sa propre consommation.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer