Flash-infola uneNational

Tebboune ordonne la réalisation d’un Centre hospitalier anti-cancer à Djelfa

Le président de la République, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, M. Abdelmadjid Tebboune  a présidé,  ce dimanche, la réunion périodique du Conseil des ministres, a indiqué samedi un communiqué de la Présidence de la République.

La réunion, a été consacrée à “l’examen de nombre de dossiers relatifs aux secteurs des Mines, de la Santé, des Finances et de l’Agriculture”.

Secteur de la santé 

Le  conseil des ministres a étudié  deux projets concernant la réalisation d’un  centre de lutte contre le cancer à Djelfa d’une capacité de 120 lits et un centre hospitalier dans la wilaya d’Alger d’une capacité de 700 lits.

Après débat et approbation de plusieurs exposés, m. Tebboune a donné les instructions aux ministres concernés, sous la supervision de premier ministre :

– Détermination de la date du 15 octobre comme date limite de dépôt de la première pierre du projet du Centre de lutte contre le cancer à Djelfa.

-Fournir des services hôteliers pour accueillir les familles accompagnant des patients venant de loin

– L’achèvement de l’identification du matériel médical nécessaire au centre dans les deux prochains mois à acquérir avant la fin de l’année

Tebboune a également  adonné le ministre de la santé d’équiper le nouveau le centre d’un nombre suffisant d’accélérateurs et des derniers équipements et machines de radiothérapie et de chimiothérapie, afin de répondre aux besoins des patients cancéreux dans les états voisins de Djelfa.

Tebboune a ordonné la réalisation d’un complexe hospitalier-universitaire dans la capitale avec des normes  européennes sans se déplacé à l’étrangers pour ce soigner.

– Reconsidérer l’étude proposée du projet en étendant la consultation à des spécialistes parmi les médecins et en coordination avec l’Agence nationale de sécurité sanitaire pour obtenir le meilleur modèle offrant les meilleurs  types de soins de santé les plus efficaces avec les derniers équipements médicaux, à condition que le composé ne soit pas moins précieux que les pôles hospitaliers universitaires européens.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer