Sport

Le lieu du prochain stage de l’Équipe nationale pose problème

Avant quelques semaines de la date Fifa du mois d’octobre prochain (du 5 au 13), la FAF se retrouve dans l’embarras à cause des difficultés auxquelles elle est confrontée pour trouver un site pour accueillir les joueurs de la sélection nationale qui ne se sont plus rassemblés depuis 11 mois, soit depuis le dernier match livré face au Botswana pour le compte des éliminatoires de la CAN-2021.

En effet, voulant exaucer le vœu du sélectionneur national, Djamel Belmadi, qui souhaite programmer le prochain stage en Europe pour faciliter le rassemblement de ses joueurs, dont la plupart évoluent dans le vieux continent, la FAF bute sur le refus des pays pressentis pour accueillir les deux matchs amicaux programmés au cours dudit stage face probablement au Ghana et au Cameroun.

Par ailleurs, tout le monde suivra avec curiosité le groupe auquel Belmadi fera appel pour l’occasion. Entre la dernière sortie à Gaborone et le regroupement du mois d’octobre prochain, beaucoup de choses se sont produites.

Des joueurs ont connu des mésaventures avec les blessures, à l’image de Adlène Guedioura, Youcef Attal et Mohamed Farès, d’autres n’ont pas été réguliers tout au long de la saison, à l’instar d’Adam Ounas, des éléments qui ont rencontré des problèmes avec leur club, et on citera Djamel Benlamri et Youcef Belaïli ou encore certains qui se sont métamorphosés durant la saison et aspirent faire bousculer la hiérarchie et là on parle de Saïd Benrahma ou encore de Nabil Bentaleb, qui s’est refait une santé à Newcastle.

Si pour Attal et Farès, les choses sont claires et devront faire partie du groupe pour le mois d’octobre, le cas de Guedioura est quelque peu particulier dans la mesure où en plus de la blessure, Belmadi cherche à lui trouver un remplaçant, sachant que le milieu de terrain d’Al-Gharafa est arrivé à la fin de sa carrière internationale, lui qui va boucler ses 35 ans dans un mois (12 novembre).

Pour cela, plusieurs candidats pointent du nez. Il y a, d’abord, les habitués Haris Belkebla et Mehdi Abeïd, mais d’autres espèrent le retour de Bentaleb.

La liste des Verts enregistrera certainement de nouveaux joueurs lors du prochain regroupement. Belmadi avait, d’ailleurs, indiqué lors de sa dernière sortie médiatique que quelques jeunes joueurs vont renforcer le groupe.

Les yeux seront braqués sur d’autres éléments sélectionnables, à l’image de Rayan Cherki, Yacine Adli, Yacer Larouci, Rayan Aït Nouri ou encore Amine Gouiri, auteur d’une entrée fracassante en Ligue 1 avec l’OGC Nice.

Pour le poste de gardien de but, Belmadi a toujours des soucis à trouver de dignes successeurs à M’Bolhi (34 ans), Doukha (34 ans) et Oukidja (32 ans). Même ceux qui se sont illustrés, à l’image de Zeghba et Asselah, ils ont pratiquement le même âge, respectivement (30 ans) et (34 ans).

Il est clair que le coach va attendre la reprise de certains championnats pour établir sa liste, même s’il en a déjà dessiné les contours. De nouvelles têtes, il y en aura certainement.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer