Flash-infola uneNational

Bac: plus de 600.000 candidats attendus à partir de demain aux épreuves

Plus de 600.000 candidats entameront à partir de demain dimanche , les épreuves du Baccalauréat session 2020 et dont les résultats seront annoncés en mois d’octobre 2020.

Le Premier ministre Abdelaziz Djerad qui sera accompagné du ministre de l’éduction nationale Mouhamed Oudjaout, donnera le coup d’envoi des épreuves de cet examen de cinq jours (du 13 au 17 septembre), depuis la wilaya d’Annaba.

D’après les statistiques fournies par le ministère, le nombre global des candidats aux épreuves du Baccalauréat s’élève à 637.538 candidats, dont 413.870 candidats scolarisés et 223.668 candidats libres, seront encadrés par 192.300 enseignants répartis sur 2261 centres d’examen. Le nombre des centres de collecte et de codage s’élève à 18 centres.

A cette occasion, 192.300 encadreurs seront mobilisés au niveau des centres d’examen, répartis entre personnel administratif,  enseignants et professionnels à travers  2261 centres.

En contrepartie, l’Office national des examens et des concours (ONEC)  a alloué 81 centres pour la correction, avec la mobilisation de 48 000 correcteurs.

Dans ce cadre, le ministère de l’Education nationale, a révélé la mise en œuvre de quatre (4) protocoles sanitaires validés par le comité scientifique.

Le protocole prévoit la stérilisation et la désinfection de toutes les structures relevant du centre de déroulement des examens, le document fait état d’une disposition des tables et chaises de manière à assurer le respect de la distanciation physique à l’intérieur de la salle, de plus d’un mètre entre les candidats, tout en s’assurant de la disponibilité de bavettes, de thermomètres à infrarouge portatifs, de sacs en plastique et de bacs à ordures, en nombre et quantités suffisants.

Le document exige de mettre à disposition, les solutions hydro-alcooliques (SHAL) en quantité suffisante à l’entrée du centre et en salle de travail, à la portée aussi bien des candidats que des encadreurs, avec la nécessité de mettre à disposition, l’eau et le savon liquide dans les sanitaires et les structures de santé.

Soucieux de la sécurité de tous durant les jours du déroulement des épreuves, le ministère de l’Education nationale veillera au nettoyage quotidien et la désinfection des salles après les épreuves de matin et de l’après-midi ainsi qu’à la restriction de  l’utilisation des climatiseurs, sauf en cas de nécessité.

Par ailleurs, les dispositions du protocole obligent les responsables des centres de placer des lingettes antiseptiques pour les chaussures à l’entrée principale du centre, d’assurer l’hygiène et la désinfection permanente des sanitaires et d’ouvrir les fenêtres des salles pour assurer une aération naturelle.

Outre les dispositions sanitaires, le protocole insiste sur l’affectation d’encadreurs des deux sexes en vue de contrôler les candidats par le biais d’un détecteur de métaux, en plus des fouilles manuelles et du retrait de tous les moyens et dispositifs de communication électroniques ainsi que des documents non autorisés.

Pour préserver la crédibilité des examens, les tricheurs risquent des poursuites judiciaires. A ce titre, le ministre de l’éducation  n’a pas manqué de porter à la connaissance des candidats que le ministère a pris toutes les mesures nécessaires afin de lutter contre toute tentative de triche.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer