International

Face au danger du Covid-19: Le chef de l’ONU “il est plus important que jamais d’œuvrer pour une culture de la paix”

Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a appelé hier à des efforts pour promouvoir la culture de la paix, soulignant que ces efforts étaient plus importants que jamais compte tenu des énormes défis posés par le COVID-19.

“Face à ce grave danger (du COVID-19), il est plus important que jamais d’œuvrer pour une culture de la paix, en tant que fondement essentiel de la coopération et de l’action mondiales”, a-t-il déclaré lors d’un forum de haut niveau sur la culture de la paix.

“Une culture de la paix doit être centrée sur les droits de l’homme et mettre fin aux injustices et aux discriminations fondées sur le sexe, l’origine ethnique, la religion, le handicap ou l’orientation sexuelle. Nous devons nous attaquer aux inégalités profondément enracinées qui vont à l’encontre de la dignité et des chances pour tous”, a-t-il indiqué.

Le chef de l’ONU a en conséquence demandé aux pays d’investir dans la cohésion sociale, soulignant que la diversité est une richesse et non une menace. Chaque communauté doit sentir que son identité est respectée, tout en jouant pleinement son rôle dans la société dans son ensemble, a-t-il noté.

“Nous avons besoin d’une nouvelle génération de protection sociale, en particulier pour les plus vulnérables, fondée sur la couverture sanitaire universelle et la possibilité d’un revenu de base universel conforme à notre objectif central d’éradication de la pauvreté. Nous devons parvenir à l’accès universel à une éducation de qualité , qui est l’un des grands catalyseurs du progrès et crucial pour aider les nouvelles générations à comprendre des histoires partagées. Et nous devons travailler avec notre planète, et non contre elle, en reconnaissant ses limites et nos propres responsabilités les uns envers les autres et envers les générations futures”, a-t-il déclaré.

Selon M. Guterres, la recherche de la paix est un processus continu basé sur des choix et des décisions qui sont prises chaque jour. Créer une culture de la paix est un mode de vie pour les individus, les communautés et les pays, a-t-il affirmé.

“Nous favorisons une culture de paix en générant une compréhension des différentes cultures et en protégeant notre précieux héritage. L’art et la culture nous permettent aussi d’exprimer et de partager des vérités fondamentales sur notre humanité commune”, a-t-il dit.

Une culture de la paix saine permet à la société civile et aux médias de jouer pleinement leur rôle. Elle est essentielle au dialogue et à la responsabilité entre les citoyens et leurs gouvernements. Il est nécessaire de garantir que les communications numériques contribuent à la paix et ne soient pas utilisées à mauvais escient pour répandre la haine et l’extrémisme, a conclu le chef de l’ONU.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer