EconomieFlash-infola une

Ministre des Finances: le problème de la liquidité sera réglé définitivement d’ici au mois d’octobre

Invité de la chaine 1 de la radio nationale, le ministre des Finances  Ayman Benabderahmane, a confirmé que le problème du manque de liquidités dans les bureaux de poste  sera réglé d’ici le mois d’octobre au plus tard.

Le ministre a imputé la crise des liquidités à la “baisse de l’activité économique, consécutive de la crise du Coronavirus qui a impacté toutes les économies du monde entier”.

Ayman Benabderahmane, a promis aux algériens que le problème de liquidité sera réglé avec le retour de l’activité économique. Dans le même contexte, il a appelé les citoyens à adopter des transactions électroniques en vue des nouvelles procédures et mesures.

Concernant  la lancement de la fiance islamique au niveau des Banque nationale d’Algérie, le ministre a déclaré que les premiers résultats sont très satisfaisantes au vu du taux de participation élevé qui a été enregistré dans les agences de la banque, indiquant que d’autres banques publiques adopteront le service dans les prochains jours.

Le ministre des Finances a annoncé de profondes réformes du système fiscal qui ne respectent pas les normes scientifiques et techniques internationales. Pour une augmentation de la fraude fiscale, il existe des groupes qui ne sont pas soumis à l’impôt, qui seront rectifiés dans le cadre de réformes en élargissant l’assiette fiscale pour inclure ces groupes, ainsi qu’en réduisant les charges fiscales actuellement enregistrées pour certains groupes spécifiques. Dans les activités économiques

Il a ajouté: «Au cours des ateliers liés à la réforme fiscale, nous avons remarqué que le système fiscal actuel constitue un obstacle dans le domaine de la diversification de la richesse nationale dans le domaine de l’immunisation de la nation de la dépendance à la fiscalité pétrolière, et cela nécessite de notre part de profondes réformes du système fiscal et vous verrez les résultats dans la loi de finances pour 2021, où nous avons inclus des réformes profondes au niveau de Le système fiscal actuellement connu pour corriger le profond défaut de perception des impôts.

 898 millions d’euros, le coût de la construction de la Grande Mosquée d’Alger

« Le coût total de l’achèvement de la Grande Mosquée d’Alger, qui sera inaugurée en novembre prochain, a atteint 898 millions d’euros », selon ce qui a été annoncé lundi par le ministre des Finances, Ayman Benabderahmane .

Le ministre des finances, Aymen Benabderhmane  a indiqué lundi que le montant des transferts pour la réalisation de la nouvelle grande mosquée d’El-Mohammadia (Alger) a atteint les 898 millions d’euros.

Aymen Benabderhmane a souligné que le montant des transferts pour la réalisation de la grande mosquée, cette œuvre architecturale est de 898 millions d’euros et non 3 milliards d’euros comme est soutenu ici et là.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer