Flash-infola uneNational

Revue El Djeïch: le train du changement a démarré pour une nouvelle Algérie

L’éditorial de la revue El-Djeïch dans son dernier numéro ,a estimé que «l’ambition du peuple algérien d’établir une nouvelle Algérie est un projet national ambitieux et pas seulement un slogan».

“Le changement global et radical, tel que revendiqué par le peuple algérien, est déjà en route et il avance à pas sûrs, en dépit de contraintes objectives et imprévues, à l’exemple de la pandémie du coronavirus et d’autres, créées à dessein, dans le but d’alimenter les tensions sociales et d’ébranler la stabilité du pays”, affirme la même source.

Pour la revue  El-Djeïch, «l’entrée sociale sera exceptionnelle cette année, caractérisée par l’effort de retour à la vie normale et de contournement des conséquences de la pandémie de Corona, ainsi que de travailler sur une approche qui incarne l’ambition du peuple algérien d’établir une nouvelle Algérie comme un projet national ambitieux et pas seulement un slogan “.

Ajoutant que sur le plan interne, ce changement “s’est manifesté par une ferme détermination à imprimer une réelle impulsion au développement national, en particulier au niveau des zones d’ombre qui ont souffert, des années durant, de la marginalisation, alors qu’au plan extérieur notre pays a renoué avec son leadership à l’échelle régionale et internationale”.

Il est certain, note l’édito d’El-Djeïche, que “l’instauration de l’Etat de droit, la concrétisation des revendications légitimes du peuple et l’élimination de l’héritage des 20 dernières années, impliquent nécessairement la conjugaison des efforts de tous et le resserrement des rangs afin de renforcer et consolider le front interne, unifier les rangs, susciter l’espoir en l’avenir et, par là même, résoudre progressivement les problèmes accumulés”.

Ceci contribuera au “renforcement de la stabilité nationale et à la mise en échec de toute tentative des forces opposées au changement d’ébranler cette stabilité, comme l’a réaffirmé le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, en déclarant : +La bataille du changement radical qui a sa logique, ses outils, ses hommes et ses sacrifices, se poursuivra inexorablement quel qu’en soit le prix+. Et d’ajouter : +Cela ne peut être réalisé qu’à travers une approche participative qui allie ambition réaliste et volonté sincère de la mettre progressivement en œuvre pour s’éloigner des pratiques du passé et conférer une nouvelle impulsion au pays qui permettrait au citoyen d’avoir confiance en lui-même, envers ses institutions et sa patrie”.

La revue  a poursuivi en soulignant que «… progresse régulièrement malgré les obstacles fixés qui n’ont pas été pris en considération, représentés par la pandémie de coronavirus visant à alimenter les tensions sociales et à déstabiliser la stabilité nationale».

L’éditorial a indiqué que les premiers signes du changement souhaité commençaient à apparaître à l’horizon grâce à la présence d’une solide volonté de donner une réelle impulsion au développement national, en particulier dans les zones d’ombre.

Le magazine a également averti que «les tentatives visant à dénier au peuple algérien son droit au changement radical et à ouvrir la voie à des compétences nationales dédiées à la conduite des roues de l’État selon une nouvelle approche loin de la politique d’évasion avancée seront vouées à l’échec complet».

Il s’agit, a-t-on constaté, d’assoir “les fondements de la nouvelle Algérie, représentée par l’organisation d’un référendum sur la révision constitutionnelle afin de permettre au citoyen d’exprimer son avis sur l’avenir de son pays et de participer efficacement à l’établissement d’une Algérie forte, unie et stable”.

“A l’heure où notre pays est engagé dans la bataille du changement radical, l’Armée nationale populaire, dont les différents établissements de formation ont enregistré, le mois dernier, la sortie de nouvelles promotions venues renforcer ses unités déployées à travers tout le pays, ainsi que l’exécution, par différentes forces, d’exercices démonstratifs couronnant une année de préparation au combat, demeure le garant de notre intégrité territoriale, de notre souveraineté nationale et de l’unité de notre peuple”, conclut l’édito d’El-Djeïch.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer