Régional

Tlemcen: rénovation des canalisations d’assainissement des eaux usées

Améliorer le cadre et les conditions de vie

La commune de Tlemcen s’est focalisée ces derniers temps sur la rénovation des canalisations d’assainissement des eaux usées et réseaux d’alimentation en eau potable ainsi que la réhabilitation de certaines voies de circulation des centres urbains de Koudia, Sidi-Saïd, Sidi-Haloui, Agadir, Oujlida et Boujlida, pour améliorer le cadre et les conditions de vie de leurs habitants, a-t-on appris auprès du chef de la daïra de Tlemcen, Benaddane Kouider.

Ce vaste programme lancé dans le cadre de la caisse de garantie et de solidarité des collectivités locales (Ex-FCCL), a notamment permis de réhabiliter le réseau d’assainissement de l’artère principale de l’agglomération de Koudia (y compris la nouvelle cité Dib Mounir), pour ensuite procéder au revêtement en béton bitumeux de cette artère et la réalisation des avaloirs d’écoulement des eaux pluviales.

Des travaux identiques ont été lancés à Sidi-Saïd et Sidi-Haloui. Selon le chef de la daïra de Tlemcen, les travaux de réhabilitation des réseaux d’eau potable déjà existants dont la vétusté nécessite leur remplacement sont financés par la Direction des ressources en eau (DRE). « Ces opérations validées par l’assemblée populaire communale de Tlemcen, dont les chantiers sont à divers taux d’avancement, sont appelés à améliorer la qualité des systèmes réseaux d’assainissement et de l’eau potable ainsi que la pose d’un nouveau revêtement en béton bitumineux et des avaloirs de collecte des eaux de ruissellement d’eaux pluviales des voiries existantes de ces quartiers urbains de la ville de Tlemcen, qui vont se transformer et se redynamiser dans une vision durable », a précisé Benaddane Kouider. Dans le même sillage, une nouvelle voie de 14 mètres de large a été livrée afin de relier les nouveaux centres urbains d’Oujlida et Boujlida, situés dans la périphérie nord de la ville de Tlemcen.

La première phase des travaux de terrassement et de compactage des couches de fondation et des couches de base et de roulement ainsi que la pose de béton bitumineux a été achevée selon notre interlocuteur, ce qui va soulager les automobilistes de ces deux grandes cités urbaines qui abritent des centaines de ménages. « Ce nouvel axe stratégique qui vise à améliorer la qualité de vie des habitants de ces deux cités voisines nous a posé un vrai casse-tête car des pylônes électriques étaient implantés depuis longtemps sur le tracé de cette voie, il fallait donc résoudre cette contrainte technique et convaincre la société de Sonelgaz de procéder à leur délocalisation.

Pour la deuxième phase de cette voie, qui va comprendre la réalisation d’une infrastructure en dalots à cause du relief très accidenté, nous attendons la décision d’inscription de ce projet routier bitumineux qui va aboutir à la cité de Boujlida », a-t-il expliqué.

Il faut souligner dans ce contexte, que la périphérie nord de la ville de Tlemcen a connu ces dernières années une transformation immobilière sans précédent avec notamment les deux zones d’habitat urbaines nouvelles d’Oujlida et Boujlida, dont le principe a été retenu par les Plans directeurs d’aménagement urbain (PDAU) élaborés à dans les années 1980 par les services de l’urbanisme, de la construction et de l’habitat de la wilaya de Tlemcen.

R R

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer