Economiela une

Ferhat Ait Ali: la LF 2021 rendra les filiales industrielles “indépendantes”

Le ministre de l’Industrie, Ferhat Ait Ali Braham, a révélé hier, mardi,  que la loi de finances pour 2021 apportera de nouvelles incitations aux filiales industrielles qui les rendront “totalement indépendantes” et “durables”.

S’exprimant lors de la cérémonie d’installation du Directeur du Conseil national consultatif des petites et moyennes entreprises (CNCPME), Adel Bensaci, le ministre a expliqué que ces incitations “permettront de réaliser dans les plus brefs délais la possibilité d’implanter des activités industrielles en Algérie et de permettre la fabrication d’équipements de toute taille, y compris le développement des activités des manutentionnaires”.

Dans ce contexte, le ministre a évoqué l’importance de l’industrie manufacturière, qui “permettra aux producteurs d’envoyer des véhicules industriels qui dépendent pour leurs activités de matériel instable algérien”.

Le ministre a déclaré que se concentrer sur ce type d’industries permettra aux producteurs de fournir les équipements locaux qui peuvent être installés et non à partir du marché extérieur, à condition que ce dernier soit laissé à la plus grande nécessité.

La loi de finances 2021 se concentrera également dans sa section relative à l’industrie: «Sur les incitations à l’investissement et la résurrection de l’indépendance économique, et non sur les investissements consacrés à la dépendance économique. Cela nous permet de relancer une industrie algérienne qui peut garantir l’indépendance de l’Algérie en matière d’équipements industriels, y compris ceux destinés à la consommation et à la fabrication dans les plus brefs délais», poursuit le ministre. .

Selon Ait Ali Braham, l’Algérie ne pourra pas accéder à l’indépendance si elle n’est pas en mesure de créer une industrie capable de fabriquer les équipements nécessaires à la construction d’usines et à la fabrication d’autres équipements (l’industrie manufacturière) en fabriquant certains équipements et en fusionnant certains d’entre eux.

Le secteur compte sur le Conseil national consultatif pour le développement des petites et moyennes entreprises pour recréer une division importante représentée dans l’industrie manufacturière et la mécanique fine, compte tenu de l’expérience de son président, installé hier .

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer