Flash-infoInternationalla une

Coronavirus: la Russie va tester son vaccin sur des volontaires de plus de 60 ans

Le Centre d’épidémiologie et de microbiologie Gamaleïa va prochainement lancer les études post-enregistrement du vaccin contre le Covid-19 Spoutnik V. Selon son directeur, ces essais comprendront une étude sur des volontaires de plus de 60 ans pour pouvoir ensuite vacciner les groupes à risque.

Une étude sur des volontaires âgés de plus de 60 ans fera partie des essais post-enregistrement du vaccin contre le Covid-19 Spoutnik V qui débuteront dans les cinq, six ou sept prochains jours, a déclaré à Sputnik Alexandre Guintsbourg, directeur du Centre d’épidémiologie et de microbiologie Gamaleïa.

«J’espère déjà officiellement  que le vaccin obtiendra l’autorisation d’être utilisé pour les personnes âgées, c’est-à-dire pour les septuagénaires, les octogénaires et peut-être même pour les catégories d’âge supérieur», ajoute-t-il.

Il rappelle par ailleurs que les participants aux tests post-enregistrement du vaccin bénéficieront d’une attention particulière de la part des médecins. Ils ne seront pas hospitalisés, mais ils passeront tous les tests nécessaires avant, pendant et après ces examens.

Le centre russe Gamaleïa a été autorisé mardi 25 août à effectuer les études post-enregistrement du vaccin contre le Covid-19, a fait savoir le service de presse du ministère de la Santé.

Le vaccin baptisé Spoutnik V inventé en Russie et enregistré le 11 août est le premier mis au point au monde. Il a été conçu par le centre scientifique d’épidémiologie et de microbiologie Gamaleïa de Moscou et le Fonds d’investissements directs de Russie (RFPI).

Les médecins ont souligné que lors des essais cliniques, tous les volontaires ont produit des concentrations élevées d’anticorps et personne n’a connu de complications graves.

Une série de vaccins contre le Covid-19 pour l’usage civil sera testé par le Service fédéral de surveillance de la protection des droits des consommateurs et du bien-être humain (Rospotrebnadzor), puis autour des 15-20 septembre la campagne de vaccination pourrait être lancée, a fait savoir le directeur du centre.

Pour sa part, Kirill Dmitriev, directeur du RFPI, a indiqué que le Fonds avait reçu des demandes de plus de 20 pays pour l’achat d’un milliard de doses du médicament. Il a précisé que la Russie avait convenu de produire le vaccin dans cinq pays. Enfin, il estime que la capacité disponible permet d’atteindre les 500 millions de doses par an.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer