Internationalla une

Ministre turc des affaires étrangères: le Mali doit retrouver sa stabilité politique

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Çavuşoğlu , a révélé que le Mali est un pays très important, que sa sécurité et sa stabilité sont importantes, et qu’il est nécessaire pour lui de revenir plus rapidement à la stabilité politique.

Cela s’est produit lors d’une conférence de presse tenue avec le ministre des Affaires étrangères Sabri Boukadoum lors de sa visite en Turquie.

Mevlüt Çavuşoğlu, a ajouté que l’Algérie a vécu certaine des choses similaires que connaît la Turquie.

Dans le même  contexte, a déclaré Mevlüt Çavuşoğlu, que la Grèce veut une plate-forme continentale pour atteindre l’île de Nice, chose qui est illégal.

Le même porte-parole a indiqué que cette question ne peut pas être compatible avec le droit international turc.

Le ministre turc des Affaires étrangères a affirmé que la Grèce suit des démarches unilatérales illégales à travers l’accord avec l’Égypte.

Mevlüt Çavuşoğlu ,a précisé que la Turquie souhaite revenir sur la voie des pourparlers, du dialogue et d’une solution équitable pour toutes les parties à cette crise.

Cependant, la Grèce a pris des mesures injustes dans la région et la Turquie a pris des mesures pour protéger ses droits dans la région.

Il a souligné que la Grèce avait commencé à armer les îles de Nice et d’autres îles situées dans la région méditerranéenne, qui sont exemptes d’armes selon l’accord de Paris de 1945.

Le ministre des Affaires étrangères a révélé que la Turquie ne convoite les droits de personne et n’abandonnera pas les droits de ses citoyens. Il a ajouté que la Grèce est la seule perdante si elle continue ce comportement.

Il a également appelé la Grèce à ne pas écouter les provocations de qui que ce soit, d’autant plus qu’il existe des accords auxquels il est possible de revenir et qui ne peuvent pas abandonner le droit international.

Çavuşoğlu a également ajouté que les relations turco-algériennes dans tous les domaines sont à un excellent niveau, soulignant la nécessité d’aller en avant.

Il a déclaré avoir discuté avec le ministre algérien des Affaires étrangères Boukadoum, sur des questions régionales, notamment le dossier libyen, soulignant que les événements en Libye ont affecté l’Algérie en tant que voisin de la frontière.

En conclusion de son discours, Mevlüt Çavuşoğlu a déclaré que la Turquie attend un retour au dialogue avec la Grèce, comme l’a confirmé l’ancien président Erdogan.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer