International

Dans une stratégie d’extension et d’occupation des régions de Gao et Ménaka.

Mali : les combats reprennent entre groupes armés

Les affrontements ont violemment repris entre deux groupes armés dans le nord du Mali, la semaine dernière, pour le contrôle des régions de Gao et Ménaka faisant au moins une dizaine de morts des deux côtés, ont annoncé des sources sécuritaires maliennes sous couvert d’anonymat.

Selon les mêmes sources, il s’agit du groupe Nusrat Islam wal-muslimīn (Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans, GSIM) et l’Etat Islamique dans le Grand Sahara (EIGS). Même si les régions de Ségou, Mopti, Tombouctou et Kidal sont souvent le théâtre d’affrontements, les observateurs les inscrivent dans une stratégie d’extension et d’occupation des régions de Gao et Ménaka par les réseaux terroristes. Déjà, ces deux groupes s’étaient violemment affrontés en mars dernier dans la commune de N’Tillit (région de Gao) faisant de nombreuses victimes. L’EIGS aurait perdu à lui seul au moins 8 combattants.

Les affrontements en cours dans le Gourma oriental (une étendue couvrant les régions de Gao et Ménaka) opposaient au départ, ont indiqué nos sources, des groupes armés aux terroristes dirigés par Abdoul Hakim, l’ancien porte-parole du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’ouest (MUJAO).

R I

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer