Régional

Campagne de lutte contre le squat des plages

Oran / Al-oncer :

Les services de la sûreté de la daïra d’Ain El Turck (Oran) ont lancé une campagne visant à lutter contre le phénomène du squat des plages par certains groupes proposant à des prix forts tables et chaises aux estivants, a indiqué un communiqué des services de la sûreté de wilaya.

Cette campagne, qui s’inscrit dans le cadre des mesures préventives liées à la lutte contre la pandémie du Coronavirus, a touché plusieurs plages, telles que «Trouville», «Bouisville», «les Dunes», « Saint-Germain» et «Saint Rock». Elle vise à «enrayer l’exploitation illégale des espaces et biens publics», indique-t-on.

La Corniche d’Oran connaît une affluence importante des estivants de toutes les régions du pays, notamment après la réouverture des plages et des espaces de loisirs, la semaine dernière.

Les services de la sûreté de la daïra d’Ain El Turck veillent également au respect, par les estivants, des gestes barrières comme la distanciation physique et le port obligatoire du masque de protection. Dans ce cadre, plusieurs infractions ont été relevées, selon la même source.

Le communiqué fait état de 189 cas d’infractions au confinement sanitaire durant la période allant du 15 et le 24 août courant. 237 véhicules et 47 motos ont été mis à la fourrière. En outre, 27 magasins ont fait l’objet de propositions de fermeture en raison du non-respect des heures de confinement ou du manque de conditions de protection sanitaire.

De leur côté, les services de la protection civile ont indiqué que le nombre des estivants sur les plages d’Oran a atteint les 2.120.000 personnes durant la même période.

Les mêmes services ont effectué 204 interventions ayant permis de sauver de la noyade 78 personnes alors que 84 autres ont été soignées sur place.

Seul un cas de noyade a été enregistré. La victime est décédée le 16 août, sur la plage de Corrales, alors qu’elle nageait en dehors des heures de surveillance et dans une mer très agitée.

La wilaya d’Oran compte 33 plages autorisées à la baignade sur un littoral long de 18 km, allant de la grande plage (Marsat El Hadjadj) jusqu’à la plage de Madagh (Aïn El Karma).

R R

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer