Flash-infola uneNational

Belhimer: le retour de la Libye sur la scène internationale donnera une impulsion à l’Union du Maghreb

Le ministre de la Communication et le porte-parole officiel du gouvernement, Amar Belhimer, a confirmé que le retour de la Libye sur la scène internationale et l’élimination du terrorisme donneront un élan à  l’Union du Maghreb arabe (UMA),, qui fait partie des objectifs de la nouvelle Algérie.

Dans une interview accordée à l’agence de presse russe “Spoutnik”, M. Belhimer a expliqué que “le retour de la Libye sur la scène internationale et l’élimination du fléau du terrorisme donneront une impulsion légitime à l’Union du Maghreb, qui fait partie des objectifs fixés pour la construction d’une nouvelle Algérie” sous la direction du président Abdelmadjid Tebboune.

 Il a affirmé que la question libyenne “concerne uniquement les Libyens” et que “la sécurité des Libyens est la sécurité de l’Algérie et tous les efforts qui rassemblent les Libyens autour d’une même table, unissent leurs rangs et préservent leur intégrité territoriale, l’Algérie la bénit et la soutient”.

En ce qui concerne la cause palestinienne, le ministre a rappelé que c’est une des «constantes de la politique étrangère de l’Algérie» et que «l’Algérie, un peuple et un gouvernement avec la Palestine, est injuste ou opprimée».

Et il a dit, “nous soutenons chaque position ou initiative qui sert l’autorité palestinienne, protège sa terre et ses droits, et renouvelle notre engagement à défendre la cause palestinienne dans toutes les situations et occasions.”

Dans sa réponse aux questions relatives aux dossiers nationale, M. Belhimer a mentionné que tous les épisodes du champ médiatique hérité, qu’il a décrit comme un “champ de ruine et de destruction”, avaient besoin de “purification”, rappelant la série d’ateliers lancés pour réformer le secteur et le purifier des “intrus  “.

Concernant la révision de la constitution, Belhimer la considère comme “une exigence fondamentale de la société algérienne visant à réaliser la réforme souhaitée et à changer le système de gouvernement”, il a déclaré que le processus de consultation avec toutes les parties a pris tout le temps nécessaire pour se familiariser avec toutes les questions susceptibles de contribuer à la construction d’une nouvelle Algérie.

Il a ajouté que le processus d’enrichissement de ce document se poursuit jusqu’à ce que le projet atteigne sa maturité juridique, politique et sociale, et que ses piliers soient achevés avant qu’il ne soit présenté au peuple pour un référendum.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer