International

Les militaires pour une transition de 3 ans

Mali :

Les nouveaux hommes forts du Mali comptent se donner le temps d’installer leur pouvoir. S’ils ont accepté de ne pas rester à la tête du pays indéfiniment, ils ont fait savoir à la délégation de la Communauté des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) venue les rencontrer que de nouvelles élections ne seraient pas pour demain.

La junte qui a pris le pouvoir le 18 août a ainsi annoncé une transition de trois ans et a accepté de libérer le président déchu Ibrahim Boubacar Keïta. « Cette transition sera dirigée par un organe présidé par un militaire, qui sera en même temps chef de l’Etat », a indiqué une source au sein de la délégation de la Cédéao, à l’issue du deuxième jour de négociations avec la nouvelle équipe au pouvoir à Bamako.

Un membre de la junte a confirmé cette information en précisant que le gouvernement de transition sera « en majorité composé de militaires ». Seule satisfaction pour la Cédéao, le président renversé par le coup d’Etat « pourra repartir à son domicile » de Bamako « et s’il souhaite voyager pour des soins, il n’y a pas de problème ».

R I

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer