la uneNational

Belhimer: la bureaucratie administrative a entraîné des catastrophes économiques difficiles à évaluer

Le ministre de la communication et porte-parole du gouvernement, Amar Belhimer, a annoncé ce lundi que plusieurs ateliers ont étaient  ouverts pour discuter autour des aspects juridiques vont définir les modalités d’accès à la publicité publique et convenir d’un cadre de contractualisation dans le respect du droit.

Dans une allocution prononcée à l’occasion d’une rencontre initiée par l’Agence nationale d’édition et de publicité (ANEP) avec les professionnels de la presse nationale sous le thème “Les critères transitoires pour l’attribution de la publicité publique”, M. Belhimer a réaffirmé son engagement à poursuivre l’effort d’assainir le secteur de la publicité” qu’il a qualifié de “sensible”, et ce, pour “mettre fin aux pratiques contraires au métier de journaliste”

Le ministre, a évoqué la mise en place d’un nouveau cadre contractuel entre les éditeurs et une institution nationale qui a le monopole de la publicité publique.

Le ministre a déclaré, “nous n’avons pas d’administration pour gérer une institution économique publique soumise au droit commercial, basé sur le principe de la séparation entre l’État holding et la marche pour s’éloigner du modèle administratif et bureaucratique de gestion.”

“L’ère de la tutelle bureaucratique et administrative et le gage de loyauté ont conduit à des catastrophes économiques difficiles à évaluer aujourd’hui”, a ajouté Belhimer.

Le ministre a apprécié l’initiative de l’agence  ANEP, qui cherche à légaliser les procédures contractuelles qui réglementent l’accès à la publicité publique en tant qu’autorité exclusive de l’État.

Le ministre a souligné que le concept de responsabilité devrait être réhabilité, à condition que le journalisme soit pratiqué par des journalistes.

Le ministre a souligné la nécessité de mettre fin aux ambitions et pratiques contraires à la profession de journaliste.

M. Belhimer a également révélé que l’ANEP a prévu d’introduire un avenant aux conventions d’attribution de la publicité, à compter du 1er janvier 2021, précisant qu’il s’agit d’une “procédure d’introduction d’une nouvelle transaction commerciale et de partenariat dans un contexte juridique contraignant”.

Belhimer a également annoncé le début immédiat de la transition de la presse papier à l’électronique, avec  le remboursement  des dettes des journaux qui ont finalement été réglées dimanche.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer