EconomieFlash-infola une

Tebboune ordonne une révision du système des transports sous toutes ses formes

Concernant la réforme du système du secteur des transports, le Président a ordonné de revoir le système de transport sous toutes ses formes, transport urbain, maritime, aérien et cela sur  la base du respect des critères de rentabilité et de qualité des services.

Par ailleurs, il a demandé au ministre des transports  de réexposé  les dossiers du secteur des transports, au Conseil des ministres, à partir de la prochaine réunion.

Comme il ordonné l’introduction de l’utilisation du gaz liquéfié et de l’électricité dans les trains et arrêt l’achat de locomotives diesel. Tebboune  a mis l’accent sur la nécessité de respecter les normes d’hygiène dans les gares et le transport routier.

En détail, le président a donné les directives suivantes:

Donner la priorité au développement du réseau ferroviaire afin qu’il englobe toutes les régions de la patrie et atteigne Tamanrasset et au-delà, Adrar et au-delà, à l’horizon de la construction et de l’exploitation du port Centre d’El-Hamdania, ce qui permettra de soulager la pression sur le trafic terrestre et de réduire les coûts de transport de marchandises et de voyageurs, et ici le président de la République a ordonné d’intensifier les communications Avec le partenaire chinois, le dossier a été à nouveau porté devant le Cabinet bientôt.

Reconsidérer l’ensemble du transport aérien, même si nécessaire, créer une compagnie aérienne nationale supplémentaire pour répondre à la demande en faisant un meilleur usage des aéroports nationaux afin qu’ils soient d’une rentabilité acceptable, et en ouvrant de nouvelles compagnies aériennes internationales pour accroître les capacités du transport aérien national.

La révision du système de transport maritime en améliorant la gestion des ports, en ouvrant de nouvelles stations maritimes et en renforçant la flotte maritime nationale pour arrêter la fuite des devises fortes en raison du coût d’expédition, en notant que la flotte actuelle ne couvre qu’environ 3% des marchandises importées.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer