Uncategorized

Zorgane devra patienter encore pour rejoindre l’Europe

Le jeune international algérien, Adam Zorgane, nourrit de gros espoirs pour emboiter le pas à ses anciens coéquipiers du Paradou AC, à l’image de Bensebaïni, Atal et Boudaoui, et les rejoindre en Europe dès cet été mais voilà que la crise sanitaire qui secoue le monde depuis plusieurs mois risque de le contraindre de reporter son projet à une date ultérieure. «Il est vrai, qu’il est très difficile d’opter pour un club étranger dans cette conjoncture actuelle que traverse le monde entier.

La pandémie de coronavirus est en train de chambouler les plans de toutes les équipes, confrontées à des problèmes financiers énormes. Du coup, il devient très difficile de rejoindre un club du vieux continent dès cet été, surtout que la majorité des clubs européens ont déjà débuté les préparation de la nouvelle saison.

Cela dit, j’ai tout laissé à la charge de mon club, puisque j’y suis toujours sous contrat», confie l’enfant de Sétif. À propos justement du PAC, Zorgane, un pur produit de l’Académie de ce club, affirme qu’à l’instar de tous les autres joueurs formés dans cette académie, il avait signé un contrat de longue durée avec le club algérois, «une manière pour ce dernier de tirer des dividendes financiers dans les transferts de ses joueurs vers l’étranger», a-t-il expliqué. Il faut dire que cette politique a déjà permis au PAC d’être tout simplement un modèle en matière de professionnalisme, puisqu’il est pratiquement le seul club à réussir à s’autofinancer.

D’ailleurs, rien que pour l’intersaison précédente, la trésorerie de cette formation a été renflouée par plus de 200 milliards de centimes émanant de différentes transactions conclues avec des clubs étrangers.

Voilà donc qui rassure Zorgane, estimant que le contrat de longue durée qui le lie au PAC ne l’empêchera pas de réaliser son rêve de rejoindre un club européen, une ambition motivée également par son désir de s’offrir des chances supplémentaires pour s’imposer en équipe nationale à laquelle il avait été convoqué pour la première fois lors de son dernier stage en novembre 2019.

Dans la foulée, le jeune milieu de terrain de 20 ans révèle que des clubs belges, français, allemands et portugais avaient sollicité ses services, avant que la crise sanitaire mondiale ne stoppe les contacts, souhaitant qu’il soit relancé dans les meilleurs délais.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer