Flash-infoInternationalla une

Un diplomate qui handicape axe Alger-Ryad !!

Les écarts de l’ambassadeur saoudien à Alger

L’Arabie saoudite a-t-elle commis une erreur en  désignant ce personnage comme étant son représentant  en Algérie ? A-t-elle choisi la mauvaise personne ? Quelle est la position de l’Algérie sur les actions d’El Omairini à travers ses relations avec la « issab», mais aussi à travers son soutien à l’État marocain qui ne cesse de critiquer l’Algérie ?

Abdelaziz Ben Ibrahim Hamad El Omairini ambassadeur saoudien en Algérie soulève plusieurs interrogations de par ses rencontres et ses comportements ambigus.

D’un autre côté, l’ambassadeur a eu plusieurs réunions avec des partis du mouvement politique islamiste alors qu’il est censé ne pas adhérer à leurs thèses qu’il dénonce avec vigueur.

Toujours selon le site d’information «News 213», la rencontre  de l’ambassadeur saoudien en Algérie Abdelaziz Ben Ibrahim Hamad El Omairini  avec le président du mouvement El BIna Abdelkader Bengrina a créé une polémique sur les réseaux sociaux. L’information a été supprimée de la page officielle de l’ambassade saoudienne quelques heures après sa publication. Quelle en est la raison ? Abdelaziz Ben Ibrahim Hamad El Omairini a-t-il peur que les Algériens découvrent sa vraie nature ?

Selon  la même source «il y a de nombreuses conversations qui se répètent dans des salons feutrés et des couloirs de diplomatie sur le niveau de faiblesse qui caractérise l’homme, contrairement aux ambassadeurs d’autres pays du Golfe, ou même d’anciens ambassadeurs saoudiens qui ont fait preuve d’une grande connaissance, dans les règles de la décence diplomatique et la non-ingérence dans les affaires de l’Etat algérien».

En outre, de nombreuses personnes bien informées s’interrogent sur la passivité des autorités algériennes sur le comportement de l’ambassadeur de Riyad, sa violation flagrante de la souveraineté du pays et son hostilité à la nouvelle Algérie, à travers ses relations avec le reste de la «issaba», alors qu’il s’agit de sauvegarder les relations et l’entente entre les deux pays.
 On s’attend  à ce que les autorités saoudiennes régissent bientôt et rappellent leur ambassadeur et désignent une personnalité diplomatique appropriée qui aura le poids du Royaume d’Arabie saoudite et de ses relations stratégiques avec l’Algérie.

Il y au lieu de noter que l’ambassadeur saoudien en Algérie Abdelaziz Ben Ibrahim Hamad El Omairini, depuis son arrivée en Algérie en tant qu’attaché militaire à l’ambassade de son pays, jusqu’à sa nomination en tant qu’ambassadeur en  mi-2018, a tenu plusieurs rencontres avec plusieurs personnalités tout au long de son séjour en Algérie.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer