Economiela une

Tebboune: les investisseurs qui contribuent à créer des postes de travail seront soutenus par l’État sur le plan fiscal

Le président de la République, Abdel-Majid Tebboune, a annoncé aujourd’hui, mardi, que les institutions nationales qui contribuent à la création d’emplois bénéficieront d’exonérations fiscales.

Intervenant à l’ouverture des travaux de cette conférence, le président Tebboune, a souligné qu’ ‘”il y aura une tendance à mettre en œuvre des dispositions fiscales qui contribueront à créer un climat économique sain”.

Le président de la République a déclaré que les investisseurs qui travaillent et contribuent à offrir des emplois aux jeunes seront soutenus par l’État sur le plan fiscal.

Ajoutant que, «  les portes et les banques sont  ouvertes à l’investissement, et nous avons consacré  1900 milliards de dinars jusqu’à la fin de l’année pour ceux qui veulent investir ».

«La banque vous prête, mais si vous seulement si vous remplissez les conditions de la nouvelle économie et non du profit et de la rente faciles.» « Nous devons s’éloigner  des investissements lourds destinés à l’exportation et à la concurrence internationale”, a-t-il ajouté.

Tebboune  a souligné qu’à partir de 2021, aucun litre de matières énergétiques ne sera importé, car le moment est venu de les produire localement.

Il a souligné que l’université devrait apporter sa contribution à la nouvelle économie, par des études en échange de profits en sa faveur.

Le Président de la République a souligné que la situation financière du pays est difficile et que les réserves de change sont de l’ordre de 57 milliards de dollars, mais nous pouvons incarner des réformes, et nous ne sommes pas dans une situation fatale. Nous pouvons avancer en attendant la relance de l’économie nationale avec ses capacités. Soulignant que le prix du pétrole restera dans la fourchette de 40 dollars le baril, s’attendant à ce que 24 milliards de dollars de revenus pétroliers soient ajoutés aux réserves existantes, soulignant son refus d’emprunter ni aux “apologistes” ni aux pays amis et frères, soulignant: “La souveraineté restera complète”.

Tebboune prévoit  des bénéfices dans les exportations hors hydrocarbures allant jusqu’à 400 millions de dollars à la fin de 2020, et à 800 millions de dollars d’ici la fin de 2021, selon les chiffres du ministère des Mines, de l’Énergie et de l’Industrie pharmaceutique.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer