Economiela une

Tebboune: la situation financière du pays est difficile, mais elle n’est pas fatale

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a déclaré aujourd’hui, mardi, que la situation financière du pays est difficile, mais elle n’est pas fatale.

Le Président de la République a souligné que la situation financière du pays est difficile et que les réserves de change sont de l’ordre de 57 milliards de dollars, mais nous pouvons incarner des réformes, et nous ne sommes pas dans une situation fatale. Nous pouvons avancer en attendant la relance de l’économie nationale avec ces capacités. Soulignant que le prix du pétrole restera dans la fourchette de 40 dollars le baril, s’attendant à ce que 24 milliards de dollars de revenus pétroliers soient ajoutés aux réserves existantes, soulignant son refus d’emprunter ni aux “apologistes” ni aux pays amis et frères, soulignant: “La souveraineté restera complète”.

Le président Tebboune a expliqué que l’Etat peut désormais maîtriser la situation, en attendant les approvisionnements et les investissements des acteurs pour relancer l’économie nationale.
Le président de la République a ajouté que les réserves de change sont à 57 milliards de dollars, ce qui est suffisant pour encourager l’investissement.
Le président Tebboune a indiqué que 1900 milliards de dinars sont disponibles, pour ceux qui veulent s’invertir et créer des projets qui contribuent au développent l’économie.
Le président a souligné la nécessité de donner la volonté et de réglementer les investissements économiques.

Tebboune, prévoit des bénéfices dans les exportations hors hydrocarbures allant jusqu’à 400 millions de dollars à la fin de 2020, et à 800 millions de dollars d’ici la fin de 2021, selon les chiffres du ministère des Mines, de l’Énergie et de l’Industrie pharmaceutique.

Tebboune s’est engagé à ne pas répéter le drame causé par d’anciens responsables, s’adressant aux hommes d’affaires: «Vous êtes innocent».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer