Economiela une

Tebboune interdit l’importation du carburant dès 2021

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a annoncé ce mardi, l’interdiction de l’importation du carburant à compter du début 2021.

En effet, le Chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune a annoncé, lors de son discours prononcé en marge de l’ouverture de la Conférence nationale sur le plan de relance économique  qu’ « à partir de 2021, il sera interdit d’importer ne serait-ce qu’un litre de carburant »,  soulignant la nécessité de faire sortir l’Algérie d’une économie rentière dépendante des hydrocarbures.

Le Président de la République a appelé les investisseurs à utiliser et valoriser la matière première locale, et à laisser l’association à l’extérieur pour importer des matières premières, des équipements et des machines, indiquant que malgré tout cela, le produit final ne peut être vendu et la perte est importante.

Le président Tebboune a mis l’accent sur l’utilisation des matières premières dont nous disposons, qui est la première étape de la construction de la nouvelle économie.

Il a ajouté que nous avons besoin de vraies usines et non de vendre le produit brut, en particulier les matériaux qui rapportent des bénéfices au pays.

Le président de la République a déclaré que certaines usines entrent en monnaie forte, avec un total d’environ 200 ou 300 dollars, dont certaines par an, soulignant que nous avons besoin de plus grandes usines et de plus de profits.

Le président Tebboune a également appelé à la nécessité d’introduire des produits nationaux, indiquant qu’il existe des usines réparties dans les États qui produisent le même produit sans le savoir, tandis qu’il y a d’autres usines qui importent le même produit sans connaître sa disponibilité dans le pays.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer