Régional

La sécheresse frappe des milliers de périmètres arboricoles

El-Bayadh:

A l’instar de centaines de petits fellahs de la zone éparse, les 22 exploitants de terres agricoles de la région de ‘Ouafeg’ ne savent plus à quel saint se vouer pour sauver de la sécheresse des milliers de périmètres arboricoles en raison de la régression du débit de l’unique source qui alimentait leurs bassins de retenue d’eau.

Ils n’ont droit au précieux liquide pour irriguer leurs vergers et les quelques carrés de pomme de terre ou de menthe qu’une seule fois tous les 15 jours. Les rares puits traditionnels dont ils jouissaient depuis plus d’une trentaine d’années se sont effondrés et leur curage leur coûte les yeux de la tête. Chacun d’eux se heurte au refus des autorités locales pour l’octroi d’une autorisation de forage de nouveaux puits, y compris ceux qui ont bénéficié du soutien financier dans le cadre de l’opération d’aide aux petits fellahs.

Ces cas sont légion, à travers le territoire des 22 communes de la wilaya d’autant plus qu’il s’agit de leur unique source de subsistance. De son côté la direction des Services agricoles peine à satisfaire toutes les demandes de forage de puits mais en attendant il est prévu de procéder dans une première phase au curage et la maintenance de la source ainsi que les conduites artisanales d’eau à partir de la source vers les plantations agricoles.

Ces petits fellahs en appellent au premier responsable de la wilaya pour sauver ces lopins de terres envahis par le sable ou du moins sauver ce qui peut l’être dans ces régions classées zones d’ombre.

R R

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer