la uneNational

Zeghmati: le Conseil supérieur de la magistrature reste l’organe suprême sur lequel on compte pour incarner l’indépendance du pouvoir judiciaire

Le ministre de la justice, garde des sceaux Belkacem Zeghmati, vice-président du Conseil supérieur de la Magistrature, a déclaré  ce lundi que le « Conseil supérieur de la magistrature reste la seule institution judiciaire suprême dans la formation des juges ».

Lors de son allocution prononcer lors de l’ouverture de la session ordinaire du Conseil supérieur de la magistrature, sur autorisation du président de la République de la République, Abdelmadjid Tebboune, Zeghmati,  a réaffirmé que cette institution constitutionnelle  s’est beaucoup appuyée pour incarner l’indépendance du pouvoir judiciaire grâce au rôle et à la mission dont  l’institution constitutionnelle prévoit de leur  accorder dans la prochaine constitution.

Zeghmati a confirmé que le Conseil supérieur de la magistrature, grâce à la nouvelle vision qu’il a assignée dans les mesures du projet d’amendement, restera la position suprême dans la hiérarchie de l’autorité judiciaire et le titulaire de la première compétence en matière de cadrage et de suivi de la carrière des juges. Considérant que ce que cet aspect de l’amendement constitutionnel a connue  un débat sérieux et multiforme entre spécialistes et professionnels témoigne de la place de premier plan que cette institution constitutionnelle occupe dans les structures de l’État.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer