la uneNational

Tripartite, un rendez-vous exceptionnel pour la relance économique et sociale: Berriche “nous espérons que la réunion aura une nouvelle approche basée la participation

Le gouvernement se réunira demain, mardi et après-demain, avec ses partenaires économiques et sociaux, sur un dossier lié au plan de relance économique et sociale pour lequel le gouvernement a initialement alloué environ 20 milliards de dollars, en attendant l’achèvement du contrôle du plan national lié à la reprise et à la mise en place d’une économie productive qui entraînera la rupture définitive avec le temps de la rente.

Dans ce contexte, l’analyste et l’expert économique, Abdelkader Berriche, a confirmé que la réunion entre le  gouvernement et les représentants des employeurs et des syndicats est la première tripartite à se tenir dans la nouvelle ère dirigée par le président Abdelmadjid  Tebboune et pour le gouvernement dirigé par le Premier ministre Abdelaziz Djerad.

Lors d’un entretient accordé à notre rédaction “Infomaghreb”, Berriche a estimé que la tripartite se déroulera dans  une nouvelle atmosphère basés sur  la participation et l’adhésion  de nouveaux acteurs, soit  des représentants des employeurs et d’acteurs du domaine économique et de nouveaux acteurs du domaine social et professionnel.

Par ailleurs,  Il a exprimé l’espoir que cette tripartite ne sera pas un doublon de ces antécédente  qui ont eu lieu sous l’ancien régime, et ils n’avaient aucune faisabilité socio-économique.

Le porte-parole, a ajouté que cette réunion approuvera le programme et le plan de la relance économique et sociale. Ce qui a été approuvé par le Conseil des ministres, indiquant la nécessité pour la tripartite d’être un mécanisme de suivi et d’évaluation des dossiers qui font l’objet d’un accord périodique et de découvrir les déséquilibres et les problèmes qui empêchent la réalisation des objectifs fixés dans tout plan ou programme convenu dans le cadre du trilatéral.

L’expert a également souligné la nécessité pour la tripartite de devenir un cadre efficace de gouvernance économique et d’être un mécanisme d’évaluation des politiques publiques selon une approche participative basée sur la transparence et la définition des rôles qu’elle joue.

Djerad et les ministres face à face avec des hommes d’affaires et des syndicats pour sortir de la crise

L’ordre du jour comprend un dossier lié au plan de relance économique, dont de nombreux dossiers dérivent et se rapportant à tous les secteurs et organismes à caractère économique et social, ce qui a forcé l’invitation aux partenaires économiques et sociaux du gouvernement. La réunion réunira avec le Centre international de presse, Abd al-Latif Rahal, des membres du gouvernement en charge du développement et de la relance économique Les commerçants économiques, les banques et institutions financières, et les partenaires sociaux, par le biais des organisations syndicales,

Une dizaine de ministres du gouvernement d’Abdelaziz Djerad devraient assister à la réunion, et la à savoir, le ministre de l’Intérieur, de l’Énergie, de l’Industrie, des Mines, du Commerce, de l’Agriculture et du Développement rural, et le ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de la prospective, qui sera dirigé par le ministre des Finances, car les allocations financières représentent une base pour le décollage.

 Le nouveau projet, et la maîtrise du plan national de revitalisation socio-économique, pour assurer la construction d’une nouvelle économie nationale soutenue par la diversification des sources de croissance, l’économie de la connaissance, la transition énergétique et la gestion rationnelle de la richesse nationale. Il déclare qu’il compte sur des hommes d’affaires honnêtes pour mettre en place une véritable économie capable d’atteindre des taux de croissance élevés et capable de créer de la richesse.

Il est également prévu que la réunion penchera  sur les négociants économiques pour sauver des centaines de milliers d’entreprises de la faillite après que leur activité ait été interrompue pendant six mois, à la suite du confinement, et ou  moment où les syndicats appellent à la protection du pouvoir d’achat des algériens qui s’est détérioré au cours de la dernière période. Cette réunion intervient après que le Conseil des ministres a répondu aux propositions des négociants économiques et des partenaires sociaux en accordant une aide financière au profit de petites professions telles que chauffeurs de taxi, artisans et autres, d’une valeur de 03 millions de centimes pour une période de trois mois, ainsi que Il a été décidé de geler immédiatement tous les paiements de charges financières et obligations fiscales et quasi fiscales encourues par les marchands économiques pendant la période de quarantaine, afin qu’aucune pénalité ou amende ne soit appliquée à ces concessionnaires pendant cette période suite au rapport du comité de protection chargé d’évaluer les effets de Corona sur l’économie, qui comporte un ensemble de propositions qui Déposé par les représentants des opérateurs  économiques et des partenaires sociaux lors des séances de travail avec la commission ministériel conjointe.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer