National

BAC et BEM: les candidats rassurés

Le ministre de l’éducation nationale Mohamed Ouadjaout, a rassuré les candidats du baccalauréat et du Bem leur parents quant au protocole sanitaire rigoureux est mis en place pour protéger à la fois les candidats, les enseignants.

Face aux inquiétudes légitimes des candidats et leurs parents, le ministre de l’Education Mohamed Ouadjaout a tenu à faire passer « un message d’assurance », mettant en exergue le souci de son départent à « protéger la santé des candidats et des personnels. «Les propos du ministre de l’Education se déclinent comme une réponse aux inquiétudes dont se font l’écho les réseaux sociaux quant aux conditions sanitaires préventives prises pour assurer la protection des élèves contre les risques de contaminations.
Le ministre de l’Education a profité de ce rendez-vous pour indiquer qu’un « protocole sanitaire rigoureux est mis en place pour protéger à la fois les candidats, les surveillants et les encadreurs mobilisés pour les besoins de ces deux examens qui pour rappel, ont fait l’objet d’une décision de report au mois de septembre, à cause de la crise sanitaires.

Le ministère impose des mesures strictes
A l’intérieur des salles d’examens, le protocole prévoit d’ouvrir les fenêtres des halls pour assurer une ventilation naturelle; évitant autant que possible l’utilisation des climatiseurs; sauf si nécessaire. Par ailleurs, le respect de la distanciation sociale d’au moins un mètre entre les candidats; fait partie des principales consignes à garantir. Ce même règlement exige de prendre toutes les dispositions nécessaires afin d’appliquer cette procédure à l’entrée et à la sortie; ainsi que dans les couloirs et à l’intérieur des salles d’examen.

Pour ce qui est des mesures préventives à l’intérieur des classes, le document fait état d’une disposition des tables et chaises de manière à assurer le respect de la distanciation physique à l’intérieur de la salle, de plus d’un mètre entre les candidats, tout en s’assurant de la disponibilité de bavettes, de thermomètres à infrarouge portatifs, de sacs en plastique et de bacs à ordures, en nombre et quantités suffisants.
Face aux même réseaux sociaux qui ont relayé une rumeur selon laquelle les épreuves du BAC porteront uniquement sur les « matières essentielles », le ministère a dû monter au créneau pour y apporter un démenti dans lequel il est rappelé noir sur blanc qu’il n’y a aucun changement et que les candidats composeront dans les matières habituelles.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer