Café-info

Ile Maurice : L’île en « état d’urgence environnemental »

Une catastrophe écologique menace la riche biodiversité de l’île Maurice. Un bateauéchoué depuis plusieurs jours au large de l’île menace désormais de se briser, et de déverser dans ces espaces maritimes protégées les 4.000 tonnes de pétrole à son bord. Dimanche soir, la petite nation de l’Océan Indien se préparait au pire.

Les équipes d’intervention sont provisoirement parvenues à bloquer la fuite d’hydrocarbures qui se déversaient depuis plusieurs jours de la cale du bateau. Mais le risque que le vraquier se brise tout simplement en deux était grandissant. « Les fissures se sont creusées. La situation est encore pire », a déclaré à la presse le Premier ministre mauricien Pravind Jugnauth.

Le Wakashio, appartenant à une entreprise japonaise mais battant pavillon panaméen, transportait 3.800 tonnes d’huile lourde et 200 tonnes de diesel lorsqu’il a heurté le 25 juillet un récif à Pointe d’Esny. Situé sur la côte sud-est de l’île, ce récif est un joyau écologique connu pour ses sites de conservation classés internationalement, ses eaux turquoises et ses zones humides protégées.

Jeudi, les autorités mauriciennes ont annoncé que des hydrocarbures s’écoulaient de la coque fissurée du vraquier. Plus de 1.000 des 4.000 tonnes de carburant transportées par le Wakashio se sont déjà déversées en mer, a indiqué Akihiko Ono, le vice-président de la Mitsui OSK Lines, la société qui exploitait le navire.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer