Culture

Des concerts inédits à découvrir au cinéma

Amy Winehouse, Angèle, John Lennon…

Pour la première fois, les cinémas CGR et Kinépolis organisent un festival musical dans 100 salles en France. L’occasion de découvrir de nombreux concerts pour la plupart jamais vus à l’écran.

D’habitude, vous fréquentez les grands rendez-vous estivaux dédiés aux spectacles des stars que vous aimez. Mais, crise sanitaire oblige, ces événements ont été annulés par centaines. Qu’à cela ne tienne! A défaut de les applaudir, vous allez pouvoir vous régaler, pour quelques euros, avec de nombreux concerts filmés d’artistes français et internationaux, pour la plupart inédits.

Jusqu’au 23 août, le Ciné music festival, lancé par Universal Music France et CGR Event, propose de se plonger (masqués) dans la fraîcheur des salles obscures. Le principe? Pendant trois week-ends du mois d’août, cinq à six concerts sont proposés dans 100 salles françaises CGR et Kinépolis. On pourra donc les voir simultanément dans toutes les régions de l’Hexagone, d’Abbeville à Albi, de Bourges à Bordeaux ou encore de Brest à Mulhouse… En Ile-de-France sont concernés Paris, Nanterre, Mantes, Sarcelles, Epinay-sur-Seine, Torcy, Evry et, dans l’Oise, Beauvais.

·De Sting à Daho en passant par Mika

L’événement a débuté ce week-end avec Alain Bashung, Bernard Lavillierset -M-. Et, pour la séance dominicale, Vanessa Paradis et The Cure sont à l’affiche. Les spectateurs vont pouvoir bénéficier de conditions quasi idéales pour visionner ces captations rares, à commencer par le grand écran et l’excellente qualité du son.

« C’est l’occasion de voir des captations exclusives de concerts », explique Nicolas Gautier, d’Universal Music France. Parmi celles-ci figurent des spectacles de Sting, Mika, Christophe, PJ Harvey ou encore Etienne Daho jamais ou très rarement diffusés.

Autre bonne nouvelle : pas besoin de casser sa tirelire. Le festival a prévu des prix mini. La séance simple revient à 7,50 euros, et si vous optez pour une formule passe, le tarif baisse en conséquence. Les spectateurs doivent en revanche réserver les séances sur Internet.

R C

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer