Sport

Benrahma bloqué par son président ?

Auteur d’une saison époustouflante dans les rangs de Brentford (Championship) qui a raté sa finale des barrages contre Fulham (1-2), l’international algérien Saïd Berraham voit la Premier League s’éloigne devant lui.

Alors que Tottenham, West Ham et Aston Villa restent sur ses traces, c’est le nouveau promu, Leeds United qui fonce sur lui, selon le Daily Mirror. Le tabloïd anglais y va de ses précisions, assurant que le propriétaire de Leeds, Andrea Radrizzani était prêt à mettre 25 millions de livres sterling (environ 27 millions euros), soulignant que le club était disposé «à battre son record de transfert» pour le recruter. Cela se passe au moment où d’autres médias anglais avance que Leicester City a déjà fait une première offre officielle pour Brentford afin de s’adjuger les services du virevoltant ailier algérien.

Au risque de le répéter donc, Saïd Benrahma constitue le feuilleton de l’été au Royaume-Uni. Ils sont d’ailleurs nombreux en Algérie à commenter notamment l’intérêt de Tottenham de José Mourinho qui a composté, lors de la dernière journée de la PL son ticket qualificatif à la prochaine édition de l’Europa League, pour le joueur de 24 ans.

Selon le Daily Mirror, Mourinho n’est pas satisfait des prestations de la saison dernière du Brésilien Lucas Moura et l’Argentin Erik Lamela ; du coup, il chercherait à renforcer son secteur offensif et a jeté son dévolu sur Saïd Benrahma, qui est la dernière révélation de la Championship, même si la bataille risque d’être rude. Toujours d’après la même source, les recruteurs de Tottenham ont reçu l’ordre de José Mourinho de boucler rapidement ce dossier.

À cet effet, Tottenham va transmettre une offre de 16 millions d’euros à Brentford, soit un prix inférieur à celui proposé par Leeds. En tout cas, Tottenham entend faire directement une offre ferme à Brentford. Il se peut d’ailleurs que José Mourinho prenne son téléphone et appelle directement Saïd Benrahma.

Une méthode que le célèbre coach portugais utilise souvent pour convaincre les joueurs qu’il cible et auxquels il donne des garanties pour jouer. Un détail que tout joueur aimerait négocier avant de s’engager avec un nouveau club.

Toutefois, relève le Daily Mirror, le patron de Brentford, Thomas Frank ne semble pas chaud à l’idée de libérer le maestro de son équipe, rappelant que l’homme avait insisté après la défaite face à Fulham sur la volonté du club à garder ses meilleurs atouts, pour engager une nouvelle bataille dans la course à la montée la saison prochaine.

·Dean Smith (Aston Villa) : « Said Benrahma a tout »

Dean Smith, l’ancien coach de Brentford et de l’ailier, Said Benrahma et actuel manager d’Aston Villa, s’est exprimé au sujet de l’international algérien.

« Nous avons eu la chance de voir le jeune Benrahma en deuxième division française prêté par Nice », a indiqué le technicien anglais dans une déclaration à Sky Sports.

Les Anglais de Brentford avaient recruté Said Benrahma en 2018 après le prêt de ce dernier au LB Châteauroux en Ligue 2.

Dean Smitch a ajouté : « J’ai vraiment aimé ce que j’ai vu. Il a tout ! Il faut parfois un certain temps pour que les gens s’adaptent à un nouveau pays, mais j’étais convaincu qu’il aurait un impact ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer