la uneRégional

Séisme de Mila: les familles sinistrées évacuées et hébergées sous des tentes

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Kamal Beldjoud, a affirmé à partir de Mila que “l’Etat n’abandonnera pas ses citoyens”.

Les deux secousses telluriques enregistrées vendredi matin à Mila, ont provoqué, selon les services de la protection civile, l’effondrement total de deux maisons dans la vieille ville et d’une habitation composée de 4 étages dans le quartier El Kherba au chef-lieu, en plus de fissures sur la chaussée du même quartier, sur une longueur de 500 m, ainsi que des fissures au niveau de piliers et de murs et des effondrements partiels de 15 maisons de la vieille ville, 11 autres à El Kherba et 5 dans le quartier Kasr El Ma dans la commune de Mila.

A cet effet, et comme première mesure, les familles touchées par les deux tremblements de terre ont été évacuées et hébergées sous des tentes et dans des structures pour jeunes.

« Cette mesure est une étape préliminaire pour mettre les citoyens hors de danger après que leurs maisons aient été endommagées’’, a souligné le ministre au début d’une séance de travail tenue au siège de la wilaya en présence de la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la Femme, Kaoutar Krikou, des autorités locales et des représentants de la société civile, précisant que ‘’ces citoyens seront hébergés sous des tentes, dans une auberge de jeunesse et deux maisons de jeunes”.

M. Beldjoud a ajouté, au cours de la même séance de travail qui s’est poursuivie à huis clos, avoir constaté les dégâts occasionnés par ces deux tremblements de terre, mais le dernier avis revient aux techniciens et spécialistes qui ont présenté aujourd’hui les premiers résultats de leur inspection tout en poursuivant actuellement leurs investigations’’, relevant que ce ‘’travail doit être précis incluant toutes les maisons impactées’’.

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire a déclaré dans le même contexte qu’’’une fois le travail des équipes techniques achevé, toutes les mesures nécessaires seront prises’’.

Suite à ce drame, une cellule de crise a été conçue pour la protection civile dans la wilaya de Mila.

La commission est présidée par le directeur de l’organisation et de la coordination de l’aide à la direction générale de la protection civile.

Pour référence, plusieurs équipes de soutien sont arrivées en provenance de Constantine, Jijel, Seif, Skikda, Oum El Bouaghi et Médea, pour contribuer à la prise en charge des personnes touchées, avec un total de 109 agents de la protection civile de différents grades.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer