Flash-infola uneNational

Réouverture des grandes mosquées à partir de samedi 15 août : Les précisions de Djerad

En application des instructions du Président de la République, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, M. Abdelmadjid Tebboune , qu’il a donnes  lors de la dernière réunion du  Haut Conseil de Sécurité tenue le 3 août 2020, et après consultation du comité des  Fatwas du Ministère des Affaires Religieuses et des wakfs, et du comité Scientifique de Suivi de l’Evolution de la Pandémie du Coronavirus COVID-19, le Premier ministre  Abdelazizi Djerad a établi le système de mise en œuvre de la décision, qui comprend l’ouverture progressive et contrôlée des mosquées, à la lumière du strict respect des protocoles sanitaires liés à la prévention et à la protection de la propagation de la pandémie de Covid-19, ont annoncé samedi, les services du Premier ministre dans un communiqué.

Dans un premier temps, et au niveau des 29 wilayas soumis au confinement partielle à domicile, seules les mosquées d’une capacité de plus de 1000 fidèles seront ouverts  et exclusivement pour les prières de midi (El Doher), après-midi (El ASER0, El Maghreb et Icha, et cela  à partir du samedi 15 août 2020, durant toute la  semaine, sauf pour le vendredi, au cours duquel les prières d’Asr, Maghrib et Isha seront exécutées uniquement, jusqu’à ce que les conditions appropriées pour l’ouverture complète des mosquées soient en place, dans un second temps.

Pour le reste des 19 wilayas, dont le confinement partiel a été levé, les mosquées d’une capacité supérieure à 1000 fidèles seront rouvertes, à partir du samedi 15 août 2020, pour les cinq prières quotidiennes, et c’est-à-dire tous les jours de la semaine, sauf le vendredi ou seulement les prières d’el Aser, el Maghreb et Icha seront effectuées aux niveaux des mosquées.

L’ouverture programmée des mosquées doit avoir lieu selon une décision du wali, apposée à l’entrée des mosquées et sous la supervision des directions des wilayas  des affaires religieuses et des wakfs, par l’intermédiaire des employés du secteur des mosquées et des comités de mosquées, en étroite coordination avec les services de protection civile et les conseils populaires municipaux, et avec la contribution des comités de quartier et du mouvement collectif local .

Dans ce cadre, un dispositif préventif doit être mis en place accompagnant les acteurs en charge de l’organisation de ce processus, comprenant notamment:

Le maintien et l’interdiction d’entrée pour les femmes et les enfants de moins de 15 ans et pour les personnes atteintes de maladies chroniques; L es salles de prière, et les écoles coraniques  restent fermées;  les zones d’ablution restent  fermées;  le port d’un masque de protection est obligatoire; inciter  les fidèles  à utiliser leurs tapis personnel; imposer le respect de la distance physique entre fidèles d’au moins un mètre et demi; réorganisation des entrées  de manière à respecter la distance et l’éloignement physique, ainsi que préparer l’entrée et la sortie dans un sens de circulation, avoir un sens unique de circulation. Mettre en place une solution hydro-alccolique, à la portée des fidèles. Interdire l’utilisation des climatiseurs et des ventilateurs. Assurer une aération naturelle à l’intérieur de la mosquée, et veiller à son nettoyage régulier. Utiliser des affiches pour sensibiliser et rappeler des gestes barrières.

L’entrée de la mosquée sera toujours soumise à une prise de température.

En outre, les walis  sont chargés d’assurer le strict respect des mesures de prévention et de protection qui seront clarifiées, chaque fois que nécessaire, conformément à une décision de la wilaya, et de procéder à des inspections inopinées afin de vérifier le degré de conformité avec le système spécifié.

Il convient de préciser que le non-respect de ces mesures, ou en cas de signalement d’une infection, la fermeture immédiate de la mosquée en question sera annoncée.

A cette occasion, le gouvernement appelle les fidèles à  la mobilisation et au  respect  des règles spécifiées, afin de préserver la santé de chacun et de protéger les lieux de prière de tout risque de propagation du virus, et d’agir avec discipline et responsabilité individuellement et collectivement, pour assurer la tranquillité dans ces lieux saints et les maintenir ouverts au profit des fidèles.

Enfin, dans cette circonstance marquée par une crise sanitaire, il s’agit de faire de la mosquée un exemple d’organisation et de discipline pour tous les citoyens pour éviter la propagation de coronavirus.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer