la uneSociété-santé

Pourquoi certaines personnes meurent malgré un test (PCR) négatif: les explications de Dr Menad

Le Dr Menad, spécialiste des maladies infectieuses au CHU d’Oran, a révélé la cause du décès de certaines personnes infectés par le coronavirus malgré  l’émergence de leurs tests négatifs.

« Le médecin examine le patient sous plusieurs aspects, y compris la situation épidémiologique alors que Corona s’est généralisée en Algérie, où l’apparition des symptômes et leur évolution, sont analysés, l’examen clinique et ses résultats, les analyses de laboratoire du sang, la radiologie, en particulier le scanner, alors il conclut que le patient est touchés par le virus ,et le met sous traitement approprié”, a-t-elle expliqué sur sa page facebook.

“Parfois, l’état du patient évolue rapidement, se complique, le patient meurt, et d’autres fois il s’améliore et le médecin s’occupe de ces développements, chacun en fonction de son état”, a-t-elle ajouté.

Selon Dr Menad, la technique de test de biologie moléculaire (PCR) est fiable et maîtrisée. Une personne infectée pourra toutefois obtenir des résultats négatifs si le prélèvement naso-pharyngé n’est pas de bonne qualité ou si le virus a déjà migré dans les voies respiratoires profondes.

Le médecin, a indiqué que lors d’épidémies généralisées, les médecins doivent parfois utiliser uniquement les symptômes et les résultats des examens pour conclure que le patient est infectés, et qu’ils n’ont pas besoin d’analyses de laboratoire précises qui nécessitent du temps, des efforts et des capacités pour les mener.

Elle a poursuivi: “Le taux d’erreur dans l’analyse PCR est présent à tous les stades de la maladie et est important au stade des complications, car le virus est présent dans le nez où l’échantillon est prélevé dans les premiers jours de la maladie (parfois en grand nombre et parfois quelques-uns), puis il descend pour se multiplier à l’intérieur des poumons et provoquer des complications chez le patient.

Le médecin a regretté la publication de certains sujets visant à déstabiliser la confiance entre le médecin et le patient en racontant des histoires de cas de décès dans les services de Corona et une analyse PCR négative est venue, ce qui signifie que, selon leur compréhension, le défunt n’était pas infecté par le virus Corona.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer