Economiela une

Ministre des Finances: L’indemnisation des agricultures touchées par les incendies ne sera pas financière

Le ministre des Finances, Aymen Benabderrahmane, a révélé que l’indemnisation des agriculteurs et des personnes touchées par les incendies de forêt se fera en nature, après avoir terminé les rapports d’évaluation des pertes.

Aymen Benabderrahmane, a expliqué, lors ce son passage sur les ondes de la radio nationale, que « les agriculteurs et maquignons dont les arbres fruitiers ou les troupeaux ont été dévastés ont besoin d’arbres et de têtes de bétails plutôt que des montants en espèce afin qu’ils puissent poursuivre leurs activités »,  explique à ce propos le ministre  assurant que « la plupart des affectés préfèrent être indemnisés en nature ».

Concernant l’impact de l’économie nationale sur l’éclosion de l’épidémie de coronavirus, le ministre des Finances a déclaré que depuis le 22 mars 2020, date à laquelle le pays a décidé de prendre des mesures globales pour protéger les citoyens du virus Corona, l’économie algérienne a reculé comme les autres économies du monde, indiquant que l’Algérie ne communique pas avec le mouvement économique global , le choc l’a épargné, à l’instar de ce qui a été observé dans d’autres pays qui dépendent du tourisme et des grands échanges commerciaux et économiques.

« L’arrêt de la dynamique économique de l’Algérie avec la sphère économique mondiale freinée, touchée elle-même par la pandémie, a prémuni le pays d’un choc inévitable comparativement à ce qu’a subi nombreux pays dont l’économie est basée sur les grands échanges commerciaux et le tourisme », précise Aymen Benabderrahmane.

En chiffres, le ministre des Finances a révélé que l’indice de croissance économique en dehors du secteur des hydrocarbures , qui a été fortement affecté par la crise sanitaire et la baisse de la consommation de pétrole – a connu une augmentation, similaire au secteur des industries alimentaires de + 2,6%, et le secteur des travaux publics de +0,8% au premier trimestre 2020, en plus de Aux secteurs de l’industrie pharmaceutique et de la pêche, qui ont connu une croissance significative au cours de la même période, affirme le ministre.

L’invité a précisé que les mesures approuvées par le président de la République pour réduire la facture d’importation et la baisse de l’inflation des factures ont eu un impact positif sur la balance des paiements, et les pourcentages et chiffres seront présentés en toute transparence à l’issue du troisième trio de cette année.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer