Internationalla une

Liban : violente double explosion à Beyrouth, au moins 27 morts et 2 500 blessés

Une double explosion a secoué mardi, vers 17 h 10 (18 h 10, heure locale), le secteur du port de la capitale libanaise. Son origine est pour l’instant inconnue.

Selon un bilan provisoire du ministère de la santé libanais publié mardi à 20 h 50, la double explosion a fait près de 30 morts et 2 500 blessés.

Le président libanais, Michel Aoun, a convoqué mardi soir une « réunion urgente » du Conseil supérieur de la défense, ont annoncé ses services. Une journée de deuil national a été décrétée mercredi.

Des médias locaux ont diffusé des images de personnes coincées sous des décombres, certaines couvertes de sang. Selon des témoins, des habitants dont on pouvait voir les blessures erraient dans les rues, essayant de rejoindre des hôpitaux.

L’origine des déflagrations est encore tout à fait incertaine. Le directeur général de la Sûreté, Abbas Ibrahim, a indiqué qu’elles pouvaient être dues à des “matières explosives confisquées depuis des années”, mais sans l’affirmer. Il a préféré s’en remettre à l’enquête en cours pour déterminer “la nature exacte de l’incident”.

Plusieurs vidéos impressionnantes ont été filmées sur place. Sur l’une d’entre elles (ci-dessous), on peut se rendre compte de l’extrême intensité de la seconde déflagration ; elle a provoqué dans le ciel un énorme “champignon” de couleur orange.

Les forces de sécurité ont bouclé l’ensemble du périmètre autour des installations portuaires, et elles n’ont laissé passer que la défense civile, les ambulances et les camions des pompiers.

Le secrétaire général du parti les Phalanges libanaises Nizar Najarian a été tué par l’explosion de Beyrouth, selon l’Agence nationale de l’information qui dépend du ministère de l’Information la République libanaise.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer