Régional

Le quota d’eau demeure toujours une chimère à Dréan

El Tarf:

Ce n’est un secret pour personne, le quota d’eau douce pour les habitants de Dréan, loin d’être une réalité palpable sur le terrain, demeure toujours une chimère du fait de son détournement, ce qui s’apparente à du piratage, voire à du siphonage, tantôt au niveau de la station de traitement des Salines relevant de la wilaya de Annaba ou bien du côté de Sidi Rihane dans la commune de Besbes.

Dréan, étant au bout de la chaîne, reste une victime de cette distribution aléatoire. Pour schématiser les choses, l’eau arrive du barrage de Mexa jusqu’à la station des Salines où une grosse part va Annaba et un quota de 10.000 m3, soit 4.000 pour Besbes et 6.000 m3 pour Dréan, est programmé. Malheureusement, à de rares moments durant l’année, les habitants de Dréan confrontés depuis des lustres à la sempiternelle eau saumâtre y goûtent.

Le problème de la conduite de 72 milliards de cts réalisée en 2003 entre les Salines et Sidi Rihane où se trouve un grand réservoir d’eau, n’aura tenu que trois ans à cause de la conduite déclarée déclassée car fuitant de partout. Un gâchis resté impuni.

Puis, une nouvelle conduite réalisée pour un coût de 101 milliards de cts du FNE (Fonds national de l’eau) prend son départ des Salines jusqu’à Sidi Rihane à Besbes où le plus souvent vers Besbes l’eau douce coule à profusion et vers Dréan ce sont des miettes.

Parfois aussi, c’est à partir des Salines que carrément les deux communes sont sevrées en eau douce car détournée vers Annaba. Opérationnelle depuis plus d’un an, l’arrivée de l’eau douce dans les robinets des habitants de Dréan existe dans le papier mais pas dans la réalité. D’abord, mélangée avec l’eau saumâtre des forages et arrive avec parcimonie dans la station de traitement de l’ADE à Dréan. En ces jours de l’Aïd, l’eau arrive tous les deux jours durant deux ou trois heures avec un débit très faible. D’où un marasme chez les ménagères.

Contactée, la directrice de l’ADE nous a déclaré qu’il y avait une panne électrique au niveau de station des Salines que l’équipe d’intervention a réglée et concernant le détournement de l’eau à partir de Sidi Rihane à Besbes, les mesures nécessaires vont être prises. L’avenir dira si les choses ont pris le bon sens.

R R

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer