Culture

Décès de l’artiste Abderrahmane Yamouni, un des piliers de la chanson chaâbi

L’artiste Abderrahmane Yamouni, appelé “Bouadjadj Junior”, un des piliers de la chanson populaire “chaâbi” dans la wilaya de Tiaret, est décédé vendredi suite à une infection au coronavirus, a-t-on appris auprès des services de la direction locale se la santé et de la population.

Le chanteur est décédé après détérioration de son état de santé suite à une infection au coronavirus qu’il traitait à domicile depuis environ deux semaines, a-t-on indiqué.

L’artiste Abderrahmane Yamouni était président de l’association “Nassim El Hidhab” et organisateur du festival de la chanson chaâbi “Layali Tiaret” lors de deux éditions précédentes auxquelles avaient assisté de nombreux chouyoukh de la chanson chaabi dont Abdelkader Chaou, Mahdi Tamache et Noureddine Benattia.

“La scène artistique a perdu, avec la mort de l’artiste Yamouni, un des piliers de l’art, de la musique, a-t-on indiqué à la Direction de wilaya de la culture.

Né en 1963 à Tiaret, Abderrahmane Yamouni était un passionné de la chanson chaabi depuis sa tendre enfance. Il forma un groupe avec des jeunes de son quartier “Bouabdelli Bouabdelli” de la ville de Tiaret qui comprenait Mohamed Reda Yahia, les deux frères Haroual Abed et Adda et d’autres encore.

Abderrahmane Yamouni avait été très affecté par la disparition du grand artiste Mazouz Bouadjadj, son idole, à tel point qu’on le surnomma, sur la scène artistique locale, “Bouadjadj junior”. Son groupe reprenait des poèmes de Lakhdar Benkhelouf.

R C

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer