Economie

Le marché sucrier global pourrait être plombé par l’Inde

En 2020/2021,

En 2020/2021, le marché mondial du sucre sera plus encore sous pression. L’Inde, second fournisseur mondial, vient de revoir à la hausse ses prévisions de production et d’exportation pour ladite campagne. Une mauvaise nouvelle avec des cours déjà historiquement faibles.  

En 2020/2021, l’abondance de l’offre de sucre en Inde devrait mettre encore plus de pression sur le marché. D’après Reuters, l’Association indienne des raffineries de sucre (ISMA) anticipe une production de 30,5 millions de tonnes durant la campagne débutant en octobre prochain, soit 3,3 millions de tonnes de plus que précédemment. Du côté de l’exportation, l’ISMA prévoit un volume compris entre 6 et 7 millions de tonnes pour ladite saison.

Alors que les cours mondiaux du sucre sont déjà en berne, ces perspectives d’augmentation de l’offre indienne s’expliquent surtout par l’appui du gouvernement aux sucreries et aux acteurs de l’exportation sur ces dernières années.

En effet, l’exécutif accorde une subvention pour la production de sucre brut afin d’aider les fabricants qui achètent la canne aux planteurs à des prix publics élevés ainsi qu’un soutien pour l’expédition du sucre brut. Une subvention de 138,3 $/tonne de sucre a été notamment accordée pour l’exportation de 6 millions de tonnes en 2019/2020.

« En raison de la production élevée, l’Inde accordera sûrement une subvention à l’export en 2020/2021. Sans un soutien, les exportations ne sont pas possibles », estime un négociant ayant requis l’anonymat.

Pour rappel, les données récentes du courtier Czarnikow tablent sur un recul de la consommation mondiale de sucre en 2019/2020, une première depuis 40 ans.

R E

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer