Flash-infola uneSociété-santé

Benbouzid annonce la préparation d’un plan de déconfinement

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière Abderrahmane Benbouzid a déclaré jeudi à Alger que plan de déconfinement élaboré par  le gouvernement comme mesure de prévention contre le Covid-19, est lié à une amélioration de la situation épidémiologique.

« Lorsque la courbe (du nombre de contamination et de décès dus au coronavirus) s’améliore, lorsque les chiffres baisseront, lorsqu’on aura suffisamment de certitudes qu’il n’y a pas de foyers qui dérangent, on proposera des mesures de déconfinement ». Autrement dit, le déconfinement ne pourrait être envisagé que « s’il y a des indices favorables », selon le ministre de la Santé.

En d’autres termes, il n’est pas possible de penser à lever du confinement « à moins qu’il y ait des signes encourageants », selon le ministre de la Santé.

Benbouzid a souligné, à ce titre, que la référence pour aller vers cette mesure reste « les chiffres concernant le nombre de contamination et de décès ». « Si la baisse est entamée et que cela devient durable, il arriverait un moment, jamais je ne vous dirais quand et personne ne vous dira quand, à ce moment là on engagera des mesures de déconfinement graduel », a-t-il expliqué, précisant, toutefois, que l’Algérie pourrait lancer un plan de déconfinement lorsque le nombre de contaminations passera sous la barre des 50 cas par jour.

« Mais pour l’instant, il n’est pas prévu de lever le confinement « , a-t-il ajouté. Il a souligné, « La situation épidémiologique est quelque peu stable » et que l’Algérie est dans une courbe à différents niveaux. En revanche, M. Benbouzid a mis en garde contre le « retour de la pandémie », soulignant que si le confinement est levée, « certaines mesures resteront obligatoires, notamment le port d’un masque de protection ». En revanche, le ministre a exclu l’apaisement  des mesures de confinement après le 30 mai. « Nous nous dirigeons davantage vers une réflexion sur l’assouplissement des mesures de confinement  plutôt que sur leur durcissement », a-t-il souligné.

Le Pr Benbouzid a indiqué par contre qu’il y a un plan de déconfinement lié à la santé. « Celui-là je le dis. Nous avons un plan de déconfinement parce que tous les secteurs : le sport, l’industrie… c’est un peu lié à la santé.

Yasmine.H

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer