INFO-AUTO

La Ford Focus RS, c’est fini !

Ford a confirmé que l’actuelle génération de la Ford Focus n’héritera pas d’une version RS plus radicale au-dessus de la ST.

Depuis le renouvellement de la Ford Focus, intervenu au cours de l’année 2018, les fans de sportives n’attendaient qu’une chose : le retour de la déclinaison RS, dont la précédente arriva pour rappel en 2015. Malheureusement, nous apprenons tout juste que cette variante encore plus radicale restera dans les cartons et ne sera jamais produite. Cette triste nouvelle nous vient de nos confrères de Caradisiac, qui ont pu interviewer des représentants de la marque lors d’une conférence de presse virtuelle, quelques jours plus tôt. C’est donc confirmé : la Ford Focus RS est définitivement enterrée, et il faudra donc se contenter de la version ST, sportive mais pas aussi radicale, bien sûr.

Comme vous pouvez vous en douter, les normes environnementales toujours plus strictes jouent bien sûr un rôle dans cette difficile décision. Et pour cause, dès l’année prochaine, tous les constructeurs seront soumis à des objectifs d’émissions dictés par l’Union Européenne, sous peine d’écoper de très lourdes amendes en cas de non-respect de ces derniers. Du côté de chez Ford, le seuil à ne pas dépasser est établi à 96,9 g/km pour toute la gamme, alors que la moyenne était de 122,7 g/km en 2018. Autant dire que si la marque à l’ovale bleu ne fait rien, elle devra payer quelque 1,46 milliard d’euros, l’une des sanctions les plus fortes, juste après les 4,50 milliards de Volkswagen. Autant dire que la priorité est désormais donnée à l’électrification plutôt qu’aux sportives, bien plus polluantes. S’il serait techniquement possible de d’offrir une motorisation hybride rechargeable à la Ford Focus RS, ce projet serait bien trop couteux pour être rentabilisé, alors qu’il s’agit avant tout d’un véhicule de niche.

·La Ford Focus ST pour coiffer la gamme

 Par ailleurs, avec la modification de la grille du malus écologique, dont le plafond est passé à 20 000 € en janvier dernier, les taxes risqueraient d’être trop importante pour convaincre les acheteurs. Pour rappel, la précédente génération écopait déjà d’un malus de 2 200 €, un montant qui aurait très probablement été revu à la hausse avec le cycle WLTP. De toutes façons, la marque américaine a décidé depuis plusieurs mois déjà de supprimer tous les modèles jugés trop peu rentables, tels que la Ford Ka +, disparue du catalogue européen l’an dernier, ainsi que l’Edge. Il était donc logique que la sportive disparaisse également sous peu, malheureusement.

Pour rappel, la précédente version embarquait sous son capot un quatre cylindres 2,3 litres turbocompressé Ecoboost développant pas moins de 350 chevaux, envoyés aux quatre roues via une transmission intégrale. Il faudra donc désormais nous contenter de la version ST, héritant de la même motorisation, cette fois-ci « dégonflée » à 280 chevaux, ce qui reste tout de même très honorables. Le 0 à 100 km/h est alors abattu en 5,7 secondes, pour une vitesse maximale de 250 km/h.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer